Chronique : La Faucheuse de Neal Shusterman

Capture d_écran 2017-11-07 à 14.25.17

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Merci Hippos & Smile de m’avoir fait découvrir ce livre !

Cela faisait déjà quelques temps que ce titre me trottait dans la tête… Je le voyais passer un peu partout que ce soit sur les blogs ou YouTube, et je me suis dis : pourquoi pas ? C’est sans plus d’hésitation que je me suis donc plongée dans cette histoire en m’attendant à passer un super moment de lecture, et ce fut le cas !

Originalité au rendez – vous !

Une humanité immortelle, des personnes choisies au hasard pour les tuer à un détail prêt : elles ne veulent pas de ce fardeau. C’est un peu le résumé en 1 phrase et quelques mots. Bad ass non ?

Le thème s’inscrit dans le genre dystopique de base, mais avec tant de nouveautés que c’est vraiment rafraichissant à lire. Je n’avais jamais vraiment lu de livre mettant en scène des personnages principaux qui doivent, pour le bien de l’humanité, éliminer des centaines et des centaines de personnes. Et le pire, c’est qu’on aime ça.

Ce qui est bad ass aussi ici, ce sont les personnages.

Dans ce roman, on a une Citra avec un caractère de feu, et un Rowan, certes plus doux, mais qui va nous montrer une capacité telle à évoluer qu’on ne pourra en rester que baba.

Un coup de cœur ? Oui, mais seulement après la fermeture du livre.

Je m’explique.

Quand j’ai lu ce roman, je l’ai, certes, beaucoup apprécié, mais je n’ai rien trouvé de transcendant au départ. Et puis, au fil des pages, j’avais l’envie, mais aussi le besoin de savoir la suite, et c’est là qu’il s’est transformé en coup de cœur.

Sans mauvais jeu de mot, ce livre est vraiment une pure tuerie, et j’ai adorée me laisser entrainer par l’auteur au fil des pages et des intrigues qui se font et se défont.

Neal Shusterman écrit vraiment très bien, les pages se tournent vite, et on n’a pas envie de sauter une seule ligne, de peur de rater quelque chose.

Évidemment, j’aurais aimé que certains sujets soient plus présents, d’autres un peu moins, mais je dirais que c’est à peu près le cas dans tous les romans.

Bref, petit coup de cœur pour moi et hâte de lire la suite (& de voir le film d’ailleurs, qui est prévu au cinéma)

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.16

Capture d_écran 2018-05-28 à 14.10.31

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s