Chronique : La couleur des sentiments de Kathryn Stockett

Capture d’écran 2018-01-31 à 18.43.03.png

Capture d_écran 2017-11-07 à 14.10.52

http://amzn.to/2E5h5oc

Capture d_écran 2017-11-07 à 13.48.14

Jackson, Mississippi, 1962. Dans quelques mois, Martin Luther King marchera sur Washington pour défendre les droits civiques. Mais dans le Sud, toutes les familles blanches ont encore une bonne noire, qui a le droit de s’occuper des enfants mais pas d’utiliser les toilettes de la maison. Quand deux domestiques, aidées par une journaliste, décident de raconter leur vie au service des Blancs dans un livre, elles ne se doutent pas que la petite histoire s’apprête à rejoindre la grande, et que leur vie ne sera plus jamais la même. Grand prix des lectrices de Elle 2011 et prix des lycéennes de Elle 2011.

Capture d_écran 2017-11-07 à 13.53.13

La couleur des sentiments, je l’avais déjà vu en film, et il a directement fait parti de mon Top 10. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de me plonger dans le roman pour en apprendre un peu plus sur cette histoire. Et là, je peux vous dire qu’il vient d’être érigé tout en haut de mes coups de foudre de tous les temps aux côtés de Caraval de Stephanie Garber et de Max de Sarah Cohen-Scali (que je relirais cette année pour pouvoir vous le chroniquer et partager cette tuerie).

Bref, je ne sais pas trop si je dois présenter ce livre car c’est pour moi un classique. En tout cas beaucoup de gens en ont entendus parler au moins une fois (roman ou film).

Pour résumer rapidement, on va suivre ici l’histoire des bonnes Afroaméricaines des années 60 aux USA. Leur vie, leur joies, peines, et surtout leur manière de vivre auprès des blanches Américaines pour qui elles travaillent.

Premièrement, les personnages. Parce que clairement, dans cette histoire, elles sont extrêmement importantes, et sont la pièce centrale de tout le roman.

Qu’elles soient bonnes ou non, j’ai trouvé tous les protagonistes principales extrêmement attachantes.

Aibileen, la douceur et la sagesse incarnée, Minnie, au tempérament bien trempé et impétueux. On retrouve Skeeter aussi, seule blanche dont a le point de vue dans cette histoire, et qu’est-ce qu’il vaut le coup.

La manière d’écrire est géniale. Je n’ai pas lu une seule fois en diagonale, et malgré le fait que je sache déjà la fin ayant vu le film, je n’ai pas pu lâcher le roman avant le point final (je tiens d’ailleurs à préciser que la version vidéo respecter plutôt bien celle papier).

L’histoire est poignante et c’est assez impressionnant de rentrer un peu dans l’histoire des États Unis dans les années 60.

Toilettes pour les bonnes en dehors de la maison parce que, c’est bien connu, la différence de couleur de peau peut donner des maladies, magasins séparés, des noir(e)s traité(e)s comme des moins que rien, bref, on passe un peu par tous les sentiments négatifs au fil des pages.

Je ne sais pas trop quoi vous dire d’autre hormis vous vanter ce livre touchant et vous dire qu’il a maintenant rejoins ma collection de « livres cultes dont je ne me séparerais jamais« .

N’hésitez pas à me donner votre avis sur ce roman si vous l’avez lu, ou à me dire si vous comptez vous plonger dedans à corps perdu comme je l’ai fait.

Capture d_écran 2017-11-07 à 13.48.02

5

Capture d_écran 2017-11-07 à 13.46.42

 

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. mickaeline dit :

    Ah j’adore ce livre. Tu as bien fait de mentionner que le film respecte bien le livre, c’est tellement rare. Même si c’est un classique ça fait du bien de retrouver un avis dessus de temps en temps. D’ailleurs je n’ai pu retenir un sourire en voyant ton post sur LA. Et je me suis précipitée pour voir si tu l’avais aimé. 😁

    J'aime

    1. Je ne sais pas s’il existe des gens à qui se livre n’aurait pas plu ! Franchement l’écriture est génial et puis comment ne pas être touchée par cette histoire ? Pourtant je suis clairement plus une fille à fantastique – fantasy – sci fi mais là c’est un coup de foudre !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s