Chronique : L’éternité c’est compliqué de Jennifer L. Armentrout

Capture d’écran 2018-10-06 à 14.49.51.png

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.40.58

https://amzn.to/2OE9Skq

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.35.11

Depuis sa plus tendre enfance, Mallory Dodge se drape dans le silence. Se taire, c’était survivre. Voilà quatre ans que son cauchemar a pris fin, quatre ans qu’elle n’a pas revu Rider Stark, son protecteur. Entourée de parents adoptifs aimants et à l’aide de cours particuliers, Mallory a repris le chemin des mots. Elle s’apprête également à faire le grand saut en reprenant celui du lycée pour son année de terminale. Le jour de la rentrée, la jeune fille était loin de se douter qu’elle tomberait sur son ami. Leur complicité est intacte, mais si Rider n’a plus rien d’un enfant, il reste habité pare de nombreux démons. Quand les ombres du passé menaceront de les séparer, Mallory aura-t-elle le courage de prendre la parole pour exprimer ce qui doit l’être ?

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.36.34

Partir avec un à priori.

J’ai conscience que ce n’est pas la meilleure chose à faire quand on commence un roman, hélas, mon expérience passée avec la saga Lux de Jennifer L. Armentrout m’a laissée un petit goût amer avec sa capacité à s’arranger dans son récit et à verser dans les stéréotypes.

Du coup, forcément, quand j’ai acheté ce livre, malgré le fait que le résumé me tentait vraiment bien et que l’histoire avait l’air d’être chouette, j’avais une certaine réserve rien qu’en voyant le nom de l’auteure.

Le fruit ne tombe jamais bien loin de l’arbre.

Hélas, encore une fois, ce roman n’aura pas été une grande réussite.

Beaucoup de clichés, une prévisibilité telle que s’en était fatiguant. Je n’ai pas été surprise une seule fois. J’ai trouvé les personnages ennuyants à mourir, et l’histoire aussi. Tout était fade, comme si je voyais ce récit à travers un prisme de couleurs grisâtres. Je n’ai même pas réussi à trouver l’histoire d’amour intéressante en soit, tellement tout était écrit d’avance (au sens propre comme au figuré).

Des personnages mal pensés.

J’ai très bien saisi le fait que Mallory a été traumatisée durant l’enfance, ainsi que Rider. Chacun a eu sa manière de réagir face au choc, et si Rider a décidé de devenir plus dur, Mallory, elle, a complètement plongé, refusant ne serait-ce que de parler. Elle butte sur tous les mots, n’arrive pas à prendre d’initiative.

Soit.

Cette direction aurait pu être très intéressantes, si Jennifer L. Armentrout ne faisait pas tout pour faire passer son héroïne pour une pauvre petite victime de la vie qui n’a rien cherché. Elle souhaite tellement qu’on l’apprécie qu’on fini juste par la détester.

Niaise du début à la fin, elle ne m’a pas surprise ou impressionnée une seule fois.

Les réactions de Rider sont aussi vues et revues, et, encore une fois (ça devient une habitude avec cette auteure), il se passe des choses graves, mais toujours avec les personnages qui ne servent pas à grand chose (mais qu’on aime bien quand même pour essayer de nous verser la larme). Rien ne va bien loin car, s’il faut que les personnages aient tous vécus des trucs de dingue et qu’ils soient traumatisés, il faut que ça reste « bon enfant ». Un peu à la Disney.

Un style d’écriture qui ne m’a pas transportée.

Si j’avais beaucoup aimé la plume de l’autrice dans la saga Lux (c’était d’ailleurs une des choses  qui m’avait fait le plus tenir), ici, je ne sais pas si c’est moi qui ai changé ou si c’est l’auteure qui a modifié sa manière d’écrire mais j’ai vraiment trouvé que ça perdait en qualité.

Le récit est beaucoup trop long aussi. Presque 500 pages pour ça, 500 pages à lever les yeux au ciel, à souffler et à pester dans mon coin. J’ai envie de dire qu’on aurait pu s’en passer. 300 – 350 auraient suffit.

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.38.05

Capture d_écran 2018-05-28 à 13.49.51

 

Publicités

10 réflexions sur “Chronique : L’éternité c’est compliqué de Jennifer L. Armentrout

    1. Ben j’avais adoré le premier tome genre coup de coeur, j’avais acheté toute la saga ! Et puis le deuxième était super mais y’a un GROS truc qui m’a dérangé. Le troisième était pas trop mal mais ça commençait vraiment à me lasser et les 2 derniers tomes une catastrophe ^^ pourtant j’avais vraiment bien aimé le début de la saga du coup je me suis dis : peut être que je vais adorer celui-ci comme j’avais adoré le premier tome de Lux, mais bon apparemment pas ^^’

      Aimé par 1 personne

      1. C’est quoi le gros truc qui t’a dérangé? Moi comme j’étais fan des deux personnages principaux, j’ai « ignoré » les nombreuses longueurs et incohérences. Le dernier tome en a une belle d’ailleurs, une tellement grosse que l’auteure a écrit un message sur son blog pour la corriger… Je trouve ça très gros quand même. J’ai adoré le 1er tome, beaucoup moins les 2ème et 3ème tomes qui pour moi auraient dû n’en faire qu’un, j’ai adoré à nouveau le 4ème tome et le 5ème bah il a le mérite de clore la saga et d’introduire de nouveaux personnages intéressants. Mais son intrigue est invraisemblable…

        J'aime

      2. Tellement de choses…
        Le fait que Jennifer L. Armentrout s’arrange toujours pour que Daemon et Katy se retrouvent PEU IMPORTE CE QUI SE PASSE. Genre on n’a même pas le temps de flipper un peu pour leur couple, d’avoir du suspens parce que peu importe l’obstacle ils se retrouvent ensemble même pas 2 chapitres après.
        J’ai eu beaucoup de mal aussi avec la mort d’un perso (je sais plus son nom) dans le tome 2… parce que c’est le genre de perso que tu fais mourir pour tirer la larme mais qui n’avait pas grande importance au fond (et encore pire la manière dont Daemon pardonne à Katy alors que c’est quand même pas mal de sa faute..) bref, beaucoup de choses qui font qu’à la fin j’en pouvais plus ^^

        Aimé par 1 personne

      3. Oui c’est pas faux! Je comprends tout à fait ton avis 🙂 Même si j’ai passé un bon moment avec la saga entière, malgré ses multiples défauts, dommage que les tomes suivants n’aient pas été du même niveau que le 1er :/

        J'aime

  1. Je n’ai lu que le premier tome de la saga Lux et j’avais beaucoup aimé mais je pense que je vais me limiter à Lux parce que le schéma de ce récit là me fait beaucoup penser à The Silent Waters de Brittany C Cherry qui était à mes yeux un livre superbe qui a réellement su me toucher..

    J'aime

    1. Je note ce titre pour le lire plus tard 🙂 Parce que personnellement L’éternité c’est compliqué m’a tout sauf emballé et Lux avait été une vraie déception à partir du tome 4 (sachant que je trouvais déjà que ça se gâtait dans les tomes 2 & 3) seul le tome 1 avait été un réel coup de coeur 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s