Le Journal Intime de Cléopâtre Wellington : Mémoires d’une Jeune Guenon Dérangée de Maureen Wingrove – Diglee

Titre : Le Journal Intime de Cléopâtre Wellington : Mémoires d’une Jeune Guenon Dérangée

Auteur : Maureen Wingrove – Diglee

Éditions : Michel Lafon

Tome : 1

Pages : 235 pages

Type : Contemporain

Prix : 13.95 €

Cléopâtre a 13 ans, trois chats, des parents divorcés, une petite sœur givrée fan de phoques, une pilosité plus proche de celle du singe que de l’être humain, et doit supporter quotidiennement maintes humiliations et insultes assénées par Clément, le plus sadique mais néanmoins plus beau mec du collège. Heureusement, elle peut compter sur sa BFF Chloé pour lui faire oublier ses drames existentiels à grand renfort de missions d’espionnage nocturnes et de tournage de film d’horreur amateur. Mais cette année, deux nouveaux font leur apparition en classe de quatrième… Et il se peut qu’ils changent considérablement le quotidien de Cléo.

La révélation de l’année !

Bon OK, ce bouquin, je l’ai lu en 2020 et c’est en voulant faire ma chronique pour le troisième tome que je me suis rendue compte que, non seulement je n’avais pas chroniqué le deuxième volet, mais encore moins le premier ! Du coup je répare les torts ici et maintenant en vous disant à quel point ce livre a égayé ma vie et à quel point j’aurais aimé l’avoir ado car il aurait dédramatisé bien des situations !

Des personnages hauts en couleurs…

Et crédibles ! ENFIN !! Depuis que j’attendais un roman avec des ados comme mes ami(e)s et moi l’avons été, ça fait du bien ! Ici, pas d’adolescents avec budget illimité qui partent en vadrouille quand et comme ils le veulent, pas de parents aux abonnés absents, pas de relations amoureuses dignes d’étudiants à la fac alors qu’ils n’ont que 13 ans. Non, ici, la vérité, pure et simple sur ce qu’est être une ado. Les grands bonheurs comme les déboires y sont dépeints de manière réelle.

Une bonne tranche de rire !

Qu’est-ce que j’ai pu rigoler en lisant ce bouquin ! Non seulement dès le début j’ai été plongée dans l’histoire et je ne l’ai plus lâchée, mais en plus je n’arrivais pas à m’arrêter de rire. Des phrases bien senties, des blagues et des boutades à n’en plus pouvoir, des situations cocasses, bref ce bouquin était parfait. Frais, il dédramatise bien des choses, en rendent d’autres plus réelles et permet de se changer les idées en à peine quelques pages.

Un vent de fraicheur.

Mon principal argument pour ce livre, c’est la manière dont Diglee dépeint la réalité de ce qu’est être adolescent. Peu voire pas d’argent donc les personnages font tout avec les moyens du bord. Exemple marrant : Cléopâtre et sa meilleure amie veulent faire un rituel magique et pour ça ont besoin de soie et de bougies. Et bien au lieu d’aller acheter de supers chandelles et de trouver un carré de soie (que, soyons honnête, très peu de gens ont chez eux, surtout ado), elles ont utilisé les bougies chauffe-plat et la nuisette de la belle-mère de Cléopâtre ! Bref, un exemple parmi tant d’autres qui m’a rappelé ma jeunesse (parole de vieille) !

4 commentaires sur “Le Journal Intime de Cléopâtre Wellington : Mémoires d’une Jeune Guenon Dérangée de Maureen Wingrove – Diglee

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s