Chronique, Fantastique, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance, Young Adult

Chronique : Lux : Origine de Jennifer L. Armentrout

Capture d’écran 2017-09-06 à 18.59.40.png

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2xPv5MO

Résumé

L’expédition du Mont Weather s’est soldée par un échec et la disparition de Katy. Fou de rage et rongé par la culpabilité, Daemon est prêt à tout pour retrouver sa trace… quitte à mettre les siens en danger ou faire cavalier seul.
De son côté, Kat n’a qu’une préoccupation : survivre. Et entourée d’ennemis, elle ne pourra s’en sortir qu’en s’adaptant. Mais de l’autre côté de la barrière, les choses ne sont plus si simples : qui du Dédale, des humains, ou même des Luxens doit-elle craindre le plus ?
Bien qu’ensemble Katy et Daemon soient capables de soulever des montagnes, leur couple sera-t-il assez solide pour affronter la vérité ?

Mon Avis

Salut la compagnie ! Aujourd’hui on se retrouve pour une chronique sur le tome 4 de la saga Lux : Origine.

Je vous avais quitté il n’y  a pas si longtemps que ça avec la chronique du tome 3 qui avait un peu remonté le niveau grâce à sa fin. Je vous reviens donc aujourd’hui avec le numéro 4 pour vous donner mon avis.

Comment dire que plus j’avance dans la saga Lux, plus c’est l’hécatombe. Je n’en suis pas encore à mettre une note négative à cette suite de livre parce que j’aime quand même ce qui s’y déroule, mais sachez que je vous écris cette chronique à chaud, alors que je suis en pleine lecture du roman.

J’ai beaucoup de chose à dire sur ce quatrième tome. Tout d’abord, commençons par les points positifs. *La compagnie Jabber The Reader vous informe que cette chronique peut contenir des Spoils, à vos risques et périls*

J’aime voir l’évolution des personnages, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Je trouve aussi que Jennifer L. Armentrout a toujours une écriture aussi fluide. J’aime bien le fait de voir les choses qui se révèlent au fur et à mesure. Je ne pensais pas que l’histoire irait aussi loin quand j’ai lu le tome 1, et c’est une chose à classer dans les points positifs.

Cependant, je n’en peux plus de l’histoire d’amour Katy et Daemon. Si au début j’adorais le personnage de Daemon et avais une certaine affection pour celui de Katy, le fait que ce tome ci soit à 2 voix m’a fait retomber le soufflet pour les deux personnages.

Au final, ma protagoniste préférée, qu’on ne voit que très peu dans ce tome est Dee.

Une chose qui m’a vraiment énervé, en revanche (et je viens tout juste de le lire c’est pourquoi je vous en parle), c’est la manière de s’en sortir de Jennifer L. Armentrout à chaque fois que quelque chose pourrait définitivement mal tourner.

En gros la fameuse phrase que je ne supporte pas de retrouver dans les romans « seulement si on le veut vraiment« .

Je m’explique. On connait tous ces fameuses histoires ou il se passe un truc surnaturel avec quelqu’un, ou encore quand on arrive à une période charnière du livre où quelque chose est impossible. Et là attention, l’auteur sort l’artillerie lourde : Ah oui, non mais ce serait une des premières fois qu’on verrait ça mais c’est possible si le protagoniste le veut vraiment ? (Je ne sais pas si c’est très clair sur le papier mais j’ai du mal à l’expliquer, en fait)

What ? Non mais OH ! Les gars là. Je suis désolée mais faut arrêter de s’arranger avec ses propres écrits hein. C’est oui ou c’est non. Mais pas « oh ben peut-être que pour vous ça va marcher parce qu’on sent que vous vous aimez du plus profond de votre blahblahblah *vomis* »

De plus, une chose qui me chagrine tout particulièrement plus j’avance dans la saga, c’est la facilité déconcertante des choses.

Exemple : il y a un méchant qui nous enquiquine pas de soucis, il est mort, il y a un deuxième méchant qui nous embête, OK mort aussi, oups on a perdu machin, t’inquiète, bidule le retrouve, oh non chouette s’est fait dézinguer, no soucy chérie, on va s’arranger… et ce TOUT AU LONG DE LA SAGA. Encore une fois j’ai donc l’impression que Jennifer L. Armentrout veut aller trop vite et faire ce que bon lui semble sans penser au déroulement de son roman.

& puis Daemon. Roh, moi qui l’aimais beaucoup au début il m’a vite saoulé à jouer les bad boy gros bras en mode « Katy est tout pour moi, je mettrais la Terre à feu et à sang pour elle » mais tais-toi donc.

Bref, trop de cliché tue le cliché, et j’espère que le tout dernier tome rattrapera ma décente aux enfers, parce que pour un premier jet qui avait été un coup de cœur, finir comme ça, ça fait mal.

Je dois quand même avouer que, comme pour le tome 3 qui ne s’était pas si bien déroulé que ça, j’ai été assez surprise par notamment une révélation sur la fin par rapport à un personnage, ce qui nous sauve tout de même un peu la mise. J’ai aussi un petit coup de cœur personnage qui a fait son apparition : Archer, en plus, comme prénom, c’est plutôt cool, non ?

Et puis tout d’un coup la fin est arrivée et a tout gâché.

J’ai l’impression d’être la seule à ne pas avoir aimé ce tome 4 que tout le monde trouve mieux que tous les autres, mais moi perso ça l’a pas fait. Trop, c’est trop. Voilààà.

Ma Note

2.5

Publicités
Chronique, Fantastique, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance, Young Adult

Chronique : Les étoiles de Noss Head de Sophie Jomain

Capture d’écran 2017-09-04 à 17.10.10.png

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2eDqetz

Mon Avis

J’avais déjà lu Felicity Atcock : Les anges mordent aussi de Sophie Jomain, et pour ceux qui avaient lu ma chronique, elle avait été assez assassine.

Hélas, si je l’avais grandement espéré, Les étoiles de Noss Head ne va pas relever le niveau, même si la catastrophe n’est peut-être pas aussi grande qu’avec Felicity Atcock… quoi que ?

Dans ce roman on va suivre Hannah qui va passer ses vacances avec ses parents chez sa grand-mère en Écosse. Elle va alors y rencontrer un beau brun ténébreux : Leith. Au fur et à mesure de le côtoyer, elle se rendra compte que ce jeune homme fait l’objet de pas mal de rumeurs. Vraies ou fausses ? À elle de le découvrir.

Bon, clairement, comme avec Felicity Atcock, le résumé m’avait plutôt bien attiré. De prime à bord c’était plutôt bien parti, même si j’avais encore quelques appréhensions par rapport à la grosse déception de ma première lecture de Sophie Jomain.

Hélas ici les choses n’ont pas été mieux. Et décidément, je n’accroche pas avec l’écriture de Sophie Jomain, encore moins avec sa manière de développer ses histoires.

Tout d’abord, j’ai trouvé que tout arrivait trop vite, comme un cheveux sur la soupe, presque. Les deux protagonistes principaux se connaissent à peine et pourtant ils tombent irrémédiablement sous le charme l’un de l’autre. Qu’on se comprenne bien je n’ai rien contre les coups de foudres, mais là c’était juste trop bateau pour moi.

Les dialogues n’ont ni queue ni tête et rien ne semble naturel. Autant dans la manière de parler des personnages que dans les sujets abordés lors des discussions.

Les histoires qui sont censés nous émouvoir passent totalement à la trappe et m’en touchent une sans faire bouger l’autre (charme, quand tu nous tiens).

Ensuite, j’ai vraiment trouvé que l’auteure nous prenait un peu pour des couillons, pour rester poli.

Elle tente de nous faire des révélations énormes, qu’on voit en fait venir depuis le début du premier chapitre, presque.

De plus, malgré toutes les descriptions possibles et inimaginables sur la beauté de Leithje n’ai pas réussi un seul instant à le trouver attirant. Pourtant Dieu seul sait à quel point j’aime les beaux ténébreux aux yeux verts dans les romans, mais là franchement non ça n’est pas passé. Pas du tout.

Pour continuer dans les personnages, je trouve qu’Hannah est une blague à elle toute seule. Naïve au possible à deux doigts même d’être juste bête comme ses pieds, elle est tellement prévisible que s’en est énervant. J’avais envie de la gifler à presque toutes les pages du livre, et durant plus de 300 pages, c’est long.

Petite mention spéciale aussi par rapport aux innombrables fautes dans le roman, chose que j’avais déjà cité lors de Felicity Atcock.

Bref une déception amère pour un livre qui, je trouvais, avait un titre magnifiquement poétique et un résumé prometteur. Un récit décousu, du cliché à en vomir,  je ne lirais donc sûrement plus de Sophie Jomain et suis bien contente de ne pas avoir eu à acheté ce livre.

Ma Note

0

Chronique, Fantastique, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance, Science Fiction, Young Adult

Chronique : Lux : Opale de Jennifer L. Armentrout

Capture d_écran 2017-08-30 à 17.37.02

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2wSRNGT

Résumé

Si elle a été sauvée in extremis par les pouvoirs de Daemon, Katy n’est désormais plus tout à fait la même. Et il lui faudra du temps pour apprivoiser sa nouvelle nature. Néanmoins, la communauté des Luxens a des problèmes plus urgents à régler dans l’immédiat : un deuil qui fait dissension, le retour inattendu de Dawson, et la recherche d’un plan visant à tromper la surveillance de la Défense. Par ailleurs, une menace bien pire que la présence des Arums semble peser sur eux : « le Dédale ». Si cette organisation découvre ce dont Daemon et Katy sont capables, ils sont perdus…

Mon Avis

Me revoici avec le troisième tome de la fameuse saga Lux, de Jennifer L. Armentrout ! Et autant vous dire que ce roman a énormément de chance d’avoir une fin de fifou parce que, si j’aime toujours autant suivre Katy (& surtout Daemon), j’en ai eu un peu marre, justement, de cette Katy.

Cette Katy qui veut toujours être plus forte que tout le monde et qui n’apprend jamais de ses erreurs. Cette Katy qui veut toujours pleurer et adore que Daemon la rassure. Cette Katy qui joue la badass et qui déteste que Daemon veuille la protéger.

Bref. Cette Katy capricieuse, cette Katy casse-bonbon, cette Katy énervante, cette Katy qui ne sait pas ce qu’elle veut.

J’ai eu du mal avec certains clichés, certains personnages, avec beaucoup de choses en fait, si on lit ce début de chronique.

Et pourtant. J’ai adoré retrouver Daemon (je pense que beaucoup lisent cette série uniquement pour lui).

J’ai aimé suivre le déroulement de l’intrigue. Et surtout. Surtout. J’ai été subjuguée par la fin et la manière qu’a eu Jennifer L. Armentrout de décrire les sentiments de chacun. Je n’ai donc qu’une hâte : lire le quatrième tome pour voir où son imagination va nous emmener et le tournant que va prendre le roman.

Il n’empêche que je ne peux que remarquer que mon engouement pour le premier tome s’estompe petit à petit et que si Daemon n’était pas là, je serais surement beaucoup moins encline à lire la suite.

Ma Note

3.5

 

Bayard, C'est Jeudi, que lisez-vous ?, Chronique, Collections R, Contemporain, Dystopie, Fantastique, Hugo Roman, J'ai lu, Le masque, MSK, Pocket, Robert Laffont, Romance, Science Fiction, Thriller, Young Adult

C’est Jeudi, que lisez-vous ?

Hello mes chers compatriotes ! Aujourd’hui comme tous les Jeudis, petite mise à jour dans mes lectures avec le très original « C’est Jeudi, que lisez-vous? » !

Petit récapitulatif pour les mauvais élèves qui n’auraient pas suivi le cours *oui, je te vois, toi, au fond là bas qui te cache derrière ton livre !* mais en gros le C’est Jeudi, que lisez-vous reprend exactement le C’est Lundi, que lisez-vous à un jour prêt qui consiste à parler de ses lectures passées, en cours et à venir !

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.14

Capture d’écran 2017-08-31 à 16.00.42.png

 

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.48.33

Capture d_écran 2017-08-31 à 15.59.51

 

 

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.00

Capture d’écran 2017-08-31 à 16.07.47.png

 

Voilà voilà ! Très satisfaite de mes lectures de la semaine passée et de la semaine en cours, et qu’une hâte, commencer la nouvelle semaine ! Hâte de vous retrouver demain pour une nouvelle chronique, Tchüss !

Albin Michel, Bayard, C'est Jeudi, que lisez-vous ?, Divers, Hugo Roman, J'ai lu, La martinière jeunesse, MSK, PKJ, Pocket, Robert Laffont, TAG

C’est Jeudi, que lisez-vous ?

Deuxième édition du « C’est Jeudi, que lisez-vous ? » & j’espère que vous allez tous bien ! Aujourd’hui, comme vous allez pouvoir le voir, j’ai fait quelques entorses à mes lectures, soit parce que je n’ai pas accroché, soit parce que je ne sentais pas dans l’état d’esprit sur le moment (& Dieu seul sait à quel point, chez moi, l’état d’esprit est important, parlez en aux Fiancés de l’hiver, vous verrez bien.

Bref, trêve de bavardage, let’s go !

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.14

Capture d’écran 2017-08-24 à 10.47.38.png

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.48.33

Capture d_écran 2017-08-24 à 10.51.51

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.00

Capture d_écran 2017-08-24 à 11.00.28

 

Voilà ! Je suis plutôt contente car pas mal productive au niveau de lecture en ce moment, il est cependant fort probable que je baisse en efficacité avec la rentrée qui approche !

Pour ce qui est des lectures prévues, je n’ai qu’une hâte : me plonger dans « Quand on s’embrasse sur la lune de Stephen Tunney » aux éditions Albin Michel, collection Wiz, parce que, premièrement la couverture est magnifique, et deuxièmement, le résumé est super intriguant et innovant !

Chronique, Fantastique, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance, Science Fiction, Young Adult

Chronique : Lux : Onyx de Jennifer L. Armentrout

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.25.24

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2uxFLhb

 

Résumé

Depuis sa rencontre avec Dee et Daemon Black, la vie de Katy a changé du tout au tout. Car si Dee est une amie adorable dotée d’un frère terriblement sexy, ils sont cependant une source d’ennuis quasi intarissable… Entre la Défense qui cherche à tout prix à savoir de quoi Daemon est capable et la mystérieuse « trace » qui poursuit Katy, le lien qui l’unit au jeune homme sera mis à rude épreuve. Un péril plus grand que celui de la vérité ? Rien n’est moins sûr…

Mon Avis

Après avoir fini le tome 1 de la saga Lux : Obsidienne, je n’ai pas pu m’empêcher de faire une razzia sur Amazon et d’acheter les derniers tomes. Je me suis donc aussi empressée de lire le second tome une fois reçue.

Et encore une fois j’ai beaucoup aimé. Je trouve que Jennifer L. Armentrout a une manière d’écrire simple mais bien à elle, faisant que tout passe. On tourne les pages sans s’en rendre vraiment compte, on avale les informations, on boit les mots et on vit avec les personnages.

J’ai beaucoup aimé retrouver les personnages, notamment Daemon, soyons franc.

En revanche, je dois avouer que dans ce tome-ci, Katy m’a un peu énervée. Toujours à faire ce qui, pour moi, était un mauvais choix, à se trouver des excuses, à s’entêter dans des folies qui auraient pu être évitées, bref j’ai trouvé cette facette de sa personnalité agaçante au possible.

Spoiler

J’ai eu beaucoup de mal avec la mort d’Adam à la fin du tome. Notamment parce que, même si c’était un personnage peut étudié, je l’aimais bien, mais surtout par rapport à la manière dont Dee, et surtout Daemon ont réagi à sa mort. Soyons clair, pour moi, c’est la faute de Katy s’il est mort. Et Daemon lui en veut à peine. À la fin tout semble tout beau tout rose, comme s’il ne s’était presque rien passé.

Pour moi on peut réagir comme il l’a fait quand notre ami a été blessé mais que tout s’est bien fini, mais non, Adam est mort, et même s’il est en colère après Katy, il lui pardonne en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire : ça m’a énormément dérangé. J’avais beau vouloir plus que tout qu’ils soient ensemble, je ne trouve pas ça juste, encore moins rationnel.

Spoiler

Bref, en tout cas j’ai quand même aimé ce second tome bien que, selon moi, pour certaines raisons cités ci dessus et pour le caractère têtu et presque chiant de Katy, je le trouve un peu en deçà. Pas trop facile, c’est bien, trop compliqué, c’est embêtant.

Je lirais bien évidemment la suite, car ce second tome se fini sur une révélation et un cliffhanger tel qu’on ne peut pas s’arrêter en si bon chemin ! Affaire à suivre, donc.

Ma Note

4

Contemporain, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance

Chronique : À tout hasard 3 – Jamie McGuire

Capture d_écran 2017-08-11 à 15.20.47

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2wOP9O8

Résumé

Le bal de promo, la remise des diplômes et l’été sont les dernières étapes qui séparent Erin de son entrée à la fac. Une nouvelle vie qu’elle attend avec impatience, même si cela signifie qu’il lui faudra quitter Blackwell, s’éloigner de ses parents… et peut-être de Weston.
Si Erin compte profiter pleinement des instants d’insouciance qu’il leur reste, elle ne pourra faire abstraction du compte à rebours qui s’est enclenché malgré eux, et des doutes de Weston, de plus en plus prégnants…

Mon Avis

Et voilà, dernière chronique du dernier tome de la trilogie À tout hasard de Jamie McGuire (qui, il me semble, est aussi vendu en intégrale).

Que vous dire. J’adore cette auteur, vous le savez sûrement, je n’arrête pas de vous saouler avec ça, pour moi, les romans avec des histoires d’amour, c’est elle et uniquement elle. Elle est passée maître dans l’art pour nous faire avoir la larme à l’oeil de tristesse comme de joie.

Et pourtant. Si j’ai beaucoup aimé cette histoire, basique somme toute, mais quelle romance ne l’est pas, j’avoue que je l’ai trouvé un peu en deçà de ses romans que j’ai eu l’habitude de lire et d’avaler en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, sans sauter de pages.

Là, si j’ai sauté quelques pages, je me suis non seulement un peu ennuyée sur la fin, mais j’ai aussi éprouvé quelques difficultés à ne pas m’énerver sur les deux personnages.

Erin est trop parfaite, trop lisse, trop mature pour moi. Elle sait toujours quoi faire, quoi dire, et même quand elle admet que les choses sont compliquées, elle est dans le bon et c’est, selon les autres personnages, sa maturité qui parle, et j’avoue en avoir eu un peu marre du « Erin est parfaite et Weston l’est tout autant, tout en étant encore un peu un gamin ».

J’ai aussi été un peu déçue par la fin car, selon moi, au final, aucun problème n’a réellement été résolu.

Mais comme je le dis depuis le début avec cette trilogie, je trouve que le tout est un peu trop facile et que, pour une fois, j’aurai aimé que Jamie McGuire corse un peu son histoire. Et je dis bien son histoire, pas son histoire d’amour.

J’aurai aimé qu’elle entre un peu plus en profondeur dans les personnages, dans le roman en lui même, quitte à, parfois, laisser la romance de côté.

Enfin, cette histoire reste tout de même bonne, Jamie McGuire m’a juste habitué à mieux !

Ma Note

3

 

Chronique, Fantastique, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance, Science Fiction, Young Adult

Chronique : Lux : Obsidienne de Jennifer L. Armentrout

Capture d_écran 2017-08-11 à 14.29.49

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2wOGBH2

Résumé

Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf rencontrer des voisins de son âge. Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant !
Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre oeil la froide suffisance de Daemon. Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

Mon Avis

On frôle le coup de cœur ! Que dis-je ? On frôle ? Non ! C’est un coup de cœur total ! De plus en plus je me rends compte que les éditions j’ai lu font parties de mes préférées ! En effet, simples, mais toujours justes ! Elles ne payent pas de mine, et pourtant, je les trouve toujours appropriées !

J’avais adoré Beautiful disaster de Jamie McGuire (je crois que depuis le temps, vous l’avez compris, d’ailleurs je planifie une relecture, je pourrais donc vous faire une magnifique chronique sur le blog eheh), on a aussi Outlander qui, je pense, n’est plus à présenter (chroniques prévues aussi sous peu), BREF, que du bon !

Dans ce roman nous allons donc suivre Katy, ou Kittykitten pour les intimes. Jeune lycéenne et blogueuse littéraire (coïncidence ? je ne crois pas.) qui emménage dans une petite ville de Virginie Occidentale pour fuir avec sa mère un passé douloureux.

Elle va donc rencontrer des jumeaux détonants nommés Dee et Daemon. S’ils se ressemblent physiquement, il n’y a pas plus différent du point de vue du caractère, et on peut dire que si Dee va devenir rapidement sa meilleure amie, Daemon, quant à lui, va lui en faire baver, et vice versa.

J’ai beaucoup aimé lire ce roman qui, je trouve, malgré le fait qu’il respecte une trame plutôt basique de la fille qui arrive dans une nouvelle ville et rencontre un garçon un peu bizarre, innove tout de même.

J’ai beaucoup aimé le caractère de Daemon, malgré le fait que, dans la vie, on est bien d’accord que je ne pourrais pas l’encadrer. Il est irascible, impossible à vivre, agressif, chiant au possible, et pourtant on l’aime bien, ce Daemon !

J’adore Dee aussi. Fraîche, mignonne, sympa et un peu fofolle sur les bords. Elle est vraiment un super personnage et je comprends pourquoi Katy est devenue meilleure amie avec !

Pour ce qui est de Katy, justement, parce qu’il faut en parler aussi hein, c’est quand même le personnage principal de cette histoire, j’ai trouvé qu’elle était attachante. Pas trop ni pas assez. Ce n’est ni un cliché de la liseuse qui ne fait pas de sport (enfin bon si, un peu quand même mais ça passe), ni celui de la pétasse blonde peroxydée qui ne connait que les noms de ses mascara.

J’ai aimé son caractère trempé mais pas trop et même si certains de ses choix m’ont fait lever les yeux au ciel, je trouve qu’au final elle n’en est que plus humaine, et qu’on pourrait très bien réagir comme elle à ce genre de situations.

Je n’ose pas trop vous en dire sur ce roman car il y a tellement d’informations que j’aurais peur d’en dire une importante que vous découvrirez au fur et à mesure des pages. Tout ce que je peux vous dire c’est que l’écriture est vraiment fluide et que les pages se tournent sans qu’on le remarque. À chaque fin de chapitre, on a juste envie de se plonger dans un autre, et à la fin du roman, on a qu’une idée en tête : lire la suite (que je me suis d’ailleurs empressée de commander).

J’ai aimé comment l’auteure met les choses assez rapidement en place tout en prenant son temps.

Bref, un bon petit coup de cœur comme j’ai lu sait nous en offrir !

PS: Le seul truc reprochable, mais qui l’est dans tous les romans de ce type : depuis quand des jeunes de même pas 18 ans arrivent à être aussi autonomes et à gérer des problèmes énormes en deux deux ?

Ma Note

4.5

Coup de coeur

Contemporain, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance

Chronique : À tout hasard – 2 de Jamie McGuire

Capture d_écran 2017-08-11 à 15.34.36

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2wOAsur

Résumé

Nouvelle maison, nouvelle famille, nouveau petit ami : pour une fois, tout semble parfait dans la vie d’Erin, au point qu’elle n’est plus tout à fait sûre d’être à sa place. Seule constante : l’hostilité évidente de ses camarades de lycée qui lui reprochent la disparition d’Alder.
Le jour où Erin ose pénétrer dans la chambre de son ancienne rivale, elle découvre les journaux intimes que celle-ci écrivait depuis son enfance. Malgré les avertissements de Weston, Erin ne peut résister et se lance dans leur lecture, pénétrant ainsi les pensées les plus obscures d’Alder.
Parfois, certains secrets sont faits pour être tus à jamais…

Mon Avis

J’ai hésité à faire une chronique sur cette suite de À tout hasard de Jamie McGuire, car pour tout avouer, il n’y a pas vraiment grand chose à rajouter par rapport au premier tome. Ce second opus n’est que la suite du premier – captain obvious à votre service.

Pourtant, étant une fan inconditionnelle de Jamie McGuire, je me devais au moins d’écrire quelques lignes sur cette suite.

Elle est bien. C’est une suite dans la lignée du premier tome. Pas extraordinaire mais elle fait son job. Elle fait sourire, rire parfois, elle nous attendri et après tout, c’est tout ce que l’on demande à une romance.

L’écriture de Jamie McGuire est toujours aussi fluide et légère, et elle manie la description à la perfection. On ne s’ennuie pas et la lecture passe rapidement.

Bref, pas le meilleur roman de ma vie, mais une lecture agréable sans aucun doute !

Ma Note

3.5

Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance

Chronique : À tout hasard de Jamie McGuire

Capture d’écran 2017-08-11 à 15.27.54.png

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2vWyjzU

Résumé

Erin Easter n’a qu’une hâte : partir à l’université pour fuir sa mère toxico et le harcèlement de ses camarades. Alder et Sonny, capitaines de l’équipe de pom-pom girls du lycée, font de sa vie un enfer : loin d’être aussi riche et populaire qu’elles, Erin fait office de vilain canard. Cela pourrait être supportable si Weston, le garçon dont elle est secrètement amoureuse, daignait poser les yeux sur elle rien qu’une fois…
Un événement inattendu viendra toutefois changer le cours des choses. Chance ou destinée ? Rien n’arrive jamais par hasard…

Mon Avis

Enfin un nouveau roman de ma Jamie McGuire chérie. Depuis le temps que j’attendais une nouveauté, la voilà ! Et si je ne suis pas déçue, je suis loin d’être aussi impressionnée et transportée que quand j’avais lu Beautiful Disaster qui, selon moi, était un vrai chef d’œuvre.

Ici on retrouve, encore une fois, spécialité de Jamie McGuire je dirais, une jolie histoire d’amour. Ce que j’aime dans ses romans, ce sont les hommes. Ils sont toujours amoureux. Malgré le fait qu’ils aient tous un caractère plus ou moins trempés, on voit toujours l’amour qu’ils portent à leur compagne, quelle qu’elle soit.

Ils aiment et le montrent, malgré toutes les épreuves, ce qui pourraient faire qu’ils se séparent ou s’éloignent, ils sont prêt à tout faire pour rester ensemble, et je trouve que ça change.

Elle met des obstacles, évidemment, mais jamais trop. Ils sont toujours surmontables et j’ai rarement vu un manque de communication tel entre les personnages que le livre en devenait long.

J’aime le fait de lire un roman de Jamie McGuire et de savoir, que, à la fin, l’amour gagne toujours. Pas de trio, pas de haine. Juste deux personnes qui essaient d’être ensemble.

Bref, ce n’est pas différent pour À tout hasard. Un garçon, une fille, des embrouilles, un couple uni malgré toutes les tempêtes.

Malgré le fait que je l’ai trouvé un peu facile, et un peu trop rapide, l’histoire reste belle et simple, c’est du feelgood, et j’ai apprécié mon petit moment de lecture.

Ma Note

4