Chronique, Fantastique, MSK, Romance, Young Adult

Chronique : La saga des Anges déchus : Finale de Becca Fitzpatrick

Finale by Becca Fitzpatrick

Titre : Les Anges déchus : Finale

Auteur : Becca Fitzpatrick

Éditions : MSK

Tome : 4

Pages : 400 pages

Type : Fantastique, Young Adult

Prix : 17 euros

 

 

 

Résumé

En tombant amoureuse de Patch, un ange déchu, Nora a dit adieu à une vie ordinaire. Pourtant, elle ne s’attendait pas à se retrouver à la tête d’une armée de néphilims, les ennemis jurés de celui qu’elle aime. Alors que leur histoire d’amour est plus dangereuse que jamais, Nora se retrouve face à un choix impossible : prendre le commandement des néphilims et déclarer la guerre à Patch ou refuser le combat et condamner à mort sa famille et ses amis.

 

Mon avis

Me revoici, encore une fois car WordPress semble aimer me jouer des tours et a supprimé mon dernier article, pour la dernière chronique du dernier tome de La saga des Anges déchus de Becca Fitzpatrick : Finale.

C’est donc, sinon avec tristesse, au moins avec mélancolie qui je reviens vers vous pour vous parler, une dernière fois encore, savourer un peu, cette fin de saga au goût doux-amer.

Doux parce que je l’aurai aimé jusqu’à la fin, amer parce qu’hélas, elle se termine.

Tout d’abord parlons d’une des choses les plus importantes de ces 4 tomes, l’histoire d’amour Nora – Patch.

Je pense pouvoir dire que c’est un de mes couples préférés, un des plus touchants selon moi. Simple et compliqué à la fois, et tout ça grâce à l’écriture formidable de Becca Fitzpatrick, qui a su nous faire patienter, mais pas trop non plus, amenant des touches de romantisme dans la noirceur de son histoire, nous donnant un petit souffle d’air frais.

Leur relation n’a pas été un cliché de bout en bout, et je ne la remercierai jamais assez pour ça !

Ce pourquoi j’ai adoré ce roman également a été les révélations grandissantes. on comprend enfin tout ce qu’il se passe depuis le début, tout se met en place et c’est parfois percutant.

On se dit : ah mais oui ! Tout devient clair et logique.

La fin est en apothéose, et je suis passée par à peu près toutes les émotions. Frayeur, larmes, joie, tristesse, soulagement, douleur, tout m’a traversé l’esprit.

En parlant de fin, j’ai adoré ce qu’a fait Becca Fitzpatrick, soit donner une fin à chaque personnage.

On entend parler des personnages qu’on a suivi tout au long du roman, ainsi on connait la fin de Vee, on voit ce que devient la mère de Scott ainsi que celle de Nora etc.

Et même si Nora et Patch sont toujours présents, ils ne sont pas le centre de l’histoire. Et on voit ce qu’elle a fait ressortir durant tout le roman : traiter ses personnages avec égalité.

J’ai été triste pour certaines personnes auxquelles je m’étais attachée, et heureuse pour d’autres.

Ce dernier roman sonne donc la fin d’une superbe saga et je suis triste et nostalgique.

Note

5

coup de coeur

Chronique, Fantastique, Genres, Maisons d'éditions, MSK, Romance, Young Adult

Chronique : Les Anges déchus : Silence de Becca Fitzpatrick

9782266232302

Titre : Les Anges déchus : Silence

Auteur : Becca Fitzpatrick

Éditions : MSK

Tome : 3

Pages : 405 pages

Type : Fantastique, Young Adult

Prix : ?€ (impossible de retrouver ce tome sous les éditions MSK)

Résumé

Quand elle se réveille dans le cimetière où repose son père depuis des années, Nora est perdue. Que fait-elle ici en pleine nuit ? Et qui est cet étrange personnage vêtu de noir dont l’image la poursuit ? Sous le choc, la jeune fille va comprendre qu’elle a disparu depuis plusieurs mois et qu’elle ne garde aucun souvenir de cette période.
Alors qu’elle tente de reprendre une vie normale, Nora est hantée par des visions surréalistes des habitants de son passé dont elle avait oublié l’existence. Parmi eux, l’énigmatique Jev, qui semble en savoir beaucoup plus sur son compte qu’il ne veut bien l’admettre. En allant à la recherche de son histoire, Nora ignore qu’elle s’engage dans un conflit séculaire dont il lui sera difficile de sortir indemne.

Mon avis

Après avoir chroniqué les tomes 1 & 2 de la saga des Anges déchus, vous vous doutiez bien que j’allais embrayé directement avec le tome 3, quitte à faire un peu redondant. Mais que voulez-vous, quand on aime, on ne compte pas.

Et s’il y a bien un couple que j’ai aimé dès le début et que j’aimerai sûrement jusqu’à la fin, c’est Patch et Nora.

Malgré le fait qu’ils soient toujours aussi explosifs et que, il faut bien l’avouer, j’ai parfois envie des les étriper avec leur fierté à deux balles, je ne pense pas qu’il y ait plus différent et en même temps mieux assortis que ces deux tourtereaux.

Dans ce second tome, les révélations vont bon train et la noirceur a définitivement gagné nos cœurs, malgré le fait que l’amour sauve la mise et rajoute un peu de bonheur.

J’ai beaucoup aimé l’entrée de nouveaux personnages et le retours (tout relatif) d’anciens qui donne un peu plus de piquant ainsi qu’une impression de déjà vu pas désagréable. On découvre de nouvelles facettes au niveau des personnalités de chacun et ça, j’ai adoré.

Une chose qui me fait toujours autant de bien aussi en lisant cette saga, c’est l’amitié sans faille de Vee et Nora. Avoir une amie comme ça doit être génial, et leur couple amical est détonnant et vraiment drôle à regarder.

J’ai beaucoup aimé l’évolution de l’histoire dans ce troisième roman. Les choses évoluent de mieux en mieux et on voit enfin plus clair dans tout ce capharnaüm d’informations. Et malgré pleins de nouveautés et des révélations diverses et variées, on a toujours ce suspens insoutenable qui nous ferait bien passer directement à la fin du quatrième tome pour voir comment tout ça va se terminer.

Encore une fois, j’adore, et encore une fois, c’est un coup de cœur. J’aimerai bien évidemment vous en dire plus, mais cela impliquerait de vous spoiler le roman, et je ne pense pas que vous en ayez très envie. Je vous invite donc à lire cette saga pour vous faire votre propre avis et, si vous le souhaitez, venir en discuter avec moi.

Note

4.5

coup de coeur

Chronique, Fantastique, Genres, Maisons d'éditions, MSK, Romance, Young Adult

Chronique : Les Anges déchus : Crescendo de Becca Fitzpatrick

couv61246951

Titre : Les Anges déchus : Crescendo

Auteur : Becca Fitzpatrick

Éditions : MSK

Tome : 2

Pages : 377 pages

Type : Fantastique, Young Adult

Prix : 17€

Résumé

Nora aurait du deviner que sa vie était loin d’être parfaite. Même en entamant une relation avec Patch, son ange gardien (qui, malgré son nom, n’a rien d’angélique) et en survivant à un tentative de meurtre, les choses ne sont toujours pas au beau fixe. Patch prend du recul et Nora n’arrive pas à savoir si c’est pour son bien ou si ses intérêts se sont juste reportés sur son ennemi mortel : Marcie Millar. Sans oublier que Nora est hantée par des images de son père et elle devient obsédée par l’idée de découvrir ce qu’il s’est vraiment passé la nuit où il a quitté Portland pour ne jamais y revenir.
Plus Nora s’enfonce dans le mystère de la mort de son père, plus elle se demande si sa lignée Néphilim n’aurait pas quelque chose à voir avec tout ça. Expliquant aussi pourquoi elle semble plus en danger que n’importe quelle fille. Patch ne répondant pas à ses questions et se mettant dans son chemin, elle doit essayer de trouver les réponses par elle-même mais se reposant sur l’idée qu’elle a un ange gardien, elle prend de plus en plus de risques. Peut-elle vraiment compter sur Patch ou cache-t-il des secrets encore plus noirs que ce qu’elle peut l’imaginer ?

Mon avis

Si bien partie que j’étais, je me suis dit : j’ai tellement aimé le tome 1, il faut absolument que j’enchaine sur le numéro 2, le suspens est intenable, je veux savoir !

Et voilà, chose dite, chose faite. Me voici de retour pour vous sur le blog, en avant première, avec la chronique du tome 2 de la saga des Anges déchus de Becca Fitzpatrick, j’ai nommé le sublissime Crescendo !

Comme je vous le disais dans ma dernière chronique, je me suis replongée dernièrement dans la saga des Anges déchus dont, à l’époque, je n’avais lu que les premiers tomes, et mon enthousiasme a été tel, que j’ai décidé de lire les 4 tomes d’un coup.

Et on peut dire que Becca Fitzpatrick sait toujours autant nous mener à la baguette. Dans ce second tome, bien que l’ambiance soit plus sombre, j’ai toujours aimé suivre nos 2 protagonistes principaux.

Il faut dire que l’équation Nora + Patch est tellement attachante que je ne peux pas faire autrement.

Pourtant il faut bien avouer que j’ai eu envie de les prendre par les épaules et de les secouer comme des pruniers plus d’une fois; et pourtant, ils restent un de mes couples préféré romanesque.

J’ai d’ailleurs appris que cette saga devait être adaptée au cinéma mais que le projet a été avorté, et je ne sais pas s’il reprendre un jour.

Mon cœur s’est déchiré en 2. J’aurai tellement aimé voir cette superbe histoire adaptée au cinéma. Je suis sûre que ça aurait été une tuerie.

Mais bon, trêve de bavardages et revenons à nous moutons, ou plutôt au roman ! Si j’ai aimé Hush Hush, Crescendo a été un roman tout aussi bien ! J’ai adoré retrouver mes personnages, et surtout voir la manière dont Becca Fitzpatrick a réussi à étoffer l’intrigue !

On se rend compte que les révélations sont de plus en plus présentes et que le tome 1 n’était que la face émergée de l’iceberg.

Vraiment ce tome est plein de rebondissements et on en apprend toujours plus, Nora et Patch sont toujours un couple détonnant ( et ça a du bon comme du mauvais, évidemment) et Vee me fait toujours autant rire.

Note

4.5

coup de coeur

Chronique, Fantastique, Genres, Maisons d'éditions, MSK, Romance, Young Adult

Chronique : Les Anges déchus : Hush Hush de Becca Fitzpatrick

les-anges-dechus,-tome-1---hush,-hush-98711-264-432

Titre : Les Anges déchus : Hush Hush

Auteur : Becca Fitzpatrick

Éditions : MSK

Tome : 1

Pages : 352 pages

Type : Fantastique, Young Adult

Prix : 17€

Résumé

L’amour ne faisait pas partie des plans de Nora Grey. Elle n’avait jamais été particulièrement attirée par les garçons de son école, même si sa meilleure amie, Vee, faisait tout pour ça. Mais ça, c’était avant l’arrivée de Patch.
Avec son sourire et ses yeux qui semblent voir à l’intérieur d’elle-même, Nora est attirée vers lui malgré elle. Mais après une série de rencontres effrayantes, Nora ne sait plus en qui avoir confiance. Patch apparaît partout où elle est et semble en savoir plus sur elle que ses meilleurs amis. Elle ne sait trop si elle doit lui tomber dans les bras ou s’enfuir. Et quand elle décide de chercher des réponses, elle entrevoit une vérité plus troublante encore.

Mon avis

J’avais commencé à lire la sage des Anges déchus de Becca Fitzpatrick il y a bientôt 7 ans maintenant, et je m’étais arrêtée car le tome 3 n’était pas encore sorti et que j’avais fini par le mettre de côté, dans les reliques de ma PAL.

Et puis un jour, je suis retournée à la médiathèque de ma ville, et j’y ai découvert une petite pépite, une tranche de livre qui a tout de suite attiré mon œil : Hush Hush.

Alors pleins de souvenirs me sont revenus en tête. Patch, l’ange déchu diabolique et haut en couleur, Nora, la bonne élève qui ne comprend pas ce qui lui arrive mais qui n’en reste pas moins attachante, Vee, parce que pas de Nora sans Vee, elles sont amies, et on le sait.

Et puis le reste, l’ambiance, cette impression de bien être et d’angoisse à la fois.

J’ai hésité à emprunter cette saga (oui, je n’ai pas pu m’empêcher de tout prendre, du coup), parce que j’avais peur que ce souvenir impérissable qu’il me restait du premier et du second tome, cette impression de douceur et de bonheur, soit terni par une relecture qui, peut-être, serait beaucoup moins bonne que la première.

Et puis j’ai sauté le pas (quel courage me direz-vous), et je les emprunté. Et je n’ai pas regretté. Pas le moins du monde.

J’ai adoré retrouver Patch, cet ange déchu au cœur de pierre qui n’a de cesse de coller aux baskets de Nora et de lui lancer ses sourires de voyou charmeur.

J’ai aimé replonger dans cette ambiance bon enfant, qui se ternie au fil de l’avancée du roman, pour nous montrer que, dans la vie, tout n’est pas rose et joli. Et pourtant ce roman n’en reste pas moins une réussite.

Je ne savais pas trop quelle note mettre au départ, j’avais vraiment peur de la déception, et puis je me dis que si après tout ce temps je l’apprécie encore toujours autant, c’est bien qu’il mérite un petit coup de cœur.

Une chose est sûre, c’est que Becca Fitzpatrick a le don pour nous envoyer là où elle le souhaite, en nous révélant ce qui doit être révélé, tout en nous gardant en haleine et en nous cachant ce qui doit être caché.

Son écriture est fluide, légère. Ses phrases bien formées et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, ce qui reste quand même rare dans un livre.

Et puis, comme résister à cette sage quand on parle de Néphiles et d’Anges (déchus en plus) ?

Note

5

coup de coeur