Chronique, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance, Science Fiction, Young Adult

Chronique : Lux : Opposition de Jennifer L. Armentrout

Capture d_écran 2017-09-16 à 10.40.17

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2x9cxax

Résumé

Conformément aux prédictions du Dédale, la situation s’est compliquée dès lors que des milliers de Luxens ont débarqué sur Terre. Alors même qu’il les sait capables d’éliminer les derniers humains et hybrides, Daemon les a suivis et n’a plus donné signe de vie depuis cette terrible nuit aux allures d’apocalypse. Rongée par l’inquiétude et le doute. Katy peine à admettre que les frontières entre le bien et le mal se brouillent. Or, la guerre est là et, quelle qu’en soit l’issue, l’avenir ne sera plus jamais le même. Elle espère toutefois que Daemon fera tout pour préserver ceux qu’il aime, même si cela signifie trahir les siens. Cependant, est-il encore seulement capable de discerner ses amis de ses ennemis ?

Mon Avis

Bon, bon, bon. Aujourd’hui nouvel article avec le dernier opus de la saga Lux de Jennifer L. Armentrout : Opposition.

Dans ce roman, on va encore suivre l’histoire de Katy et Daemon deux personnages hauts en couleur qui se retrouvent toujours dans des situations plus rocambolesques les unes que les autres.

Tout d’abord, étant donné le fait que cette chronique est sur un tome 5 il y aura sûrement 2 ou 3 spoils.

Mais bref, autant commencer tout de suite : je suis heureuse que cette saga soit terminée.

Alors oui, vous allez sûrement me dire, et à raison, que si je n’aimais vraiment pas je n’avais qu’à pas la finir MAIS, car il y  a un mais, tout en étant saoulée de cette saga, j’étais accro. Et puis je voulais savoir la fin, aussi.

Tout d’abord, trouvons les points positifs : j’aime l’écriture de Jennifer L. Armentrout en général. Je trouve qu’elle a pas mal d’humour et c’est assez agréable de trouver des blagues disséminés à travers les chapitres.

Je trouve qu’elle n’est pas trop mal pour ce qui est de décrire les lieux même si parfois j’aurais aimé un peu plus de détails. L’histoire de base était intéressante et les personnages hauts en couleur.

Et puis c’est là que tout se gâte, encore une fois.

Si j’ai bien une chose à reprocher à Jennifer L. Armentrout (ATTENTION À PARTIR DE CETTE SECTION JE PARLE DE LA SAGA ENTIÈRE), c’est que tout se déroule trop vite. Je m’explique. Dans le tome 2, Adam meurt à cause d’un comportement totalement immature de Katy, mais tout le monde finit quand même par lui pardonner sauf Dee qui, merci mon Dieu, mettra un peu plus de temps à s’en remettre (en même temps, c’était quand même son cher et tendre).

Ensuite, même si dans le troisième tome tout se déroule plus ou moins bien, je n’arrive pas à accrocher.

Mais je crois que le coup de bambou sont dans le quatrième et cinquième tome.

Dans le quatrième, Katy est coincée avec le Dédale, et alors que je m’attendais à un travail de longue haleine durant tout le roman pour que Daemon la retrouve, tout se passe trop vite. Au bout de quelques chapitres à peine ils sont de nouveau réunis pour le meilleur et pour le pire et franchement, ça n’a pas grand intérêt.

Mais parlons maintenant du cinquième et attention ici GROSSE ALERTE SPOIL ! Dans ce roman, Daemon est parti rejoindre ses amis Luxen qui ont envahis la Terre. Katy est donc seule avec Archer, Luc et Beth (d’ailleurs merci la grosse blague du « j’attends un bébé », totalement bidon, je m’en serais bien passée). Encore une fois je me suis dis : YEEES ! Enfin ça bouge ! Enfin du pas attendu ! Je me disais : OK donc là clairement il l’a renié il est sous l’emprise des Luxen et ne la reconnait pas, elle va souffrir ça va être cool ça va enfin pas être tout rose.

Ah oui mais non, pardon. À peine se retrouvent-ils (au bout du chapitre 3, sisi la rapidité) qu’on comprend vite que Daemon, en fait, il l’aime encore, et que tout va s’arranger. Comme toujours. FIN DE LA GROSSE ALERTE SPOIL

Je n’en peux plus de Jennifer L. Armentrout qui s’arrange tellement avec son histoire que ça en devient ridicule.

Encore une fois des personnages meurent, et si, au départ, je trouvais ça plutôt cool, je remarque qu’elle fait juste mourir les personnes qui ne servent pas l’histoire et qui l’empêchent un peu de développer sa love story Daemon – Katy.

Du coup franchement, ça m’a saoulé. Le premier tome avait été un véritable coup de cœur, et là, en finissant cette série, c’est la saga qui se transforme limite en coup de gueule. On pourrait ne pas lire les livres en entier qu’on connaîtrait déjà la fin.

Ma Note

2

 

 

Publicités
C'est Jeudi, que lisez-vous ?

C’est Jeudi, que lisez-vous ?

À peine rentrée de la salle de sport & regardez que je vous publie déjà mon article du Jeudi ! Ça c’est de l’efficacité mesdames et messieurs, c’est moi qui vous le dis !

Donc sens plus tarder et avec un tonnerre d’applaudissements avec le : C’est Jeudi, que lisez-vous ?

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.14

Capture d’écran 2017-09-20 à 21.56.43.png

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.48.33

Capture d_écran 2017-09-20 à 22.06.25

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.00Capture d_écran 2017-09-20 à 22.11.49

Et voilà ! J’avoue que j’ai pas mal hésité à faire cet article sachant qu’en ce moment je ne respecte pas, mais alors pas du tout, mes prévisions lectures ! M’enfin bon, j’y peux rien, à chaque fois que je fais cet article, je rêve devant toutes les lectures qu’il me reste encore à venir ! Alors pourquoi s’en priver ?

C'est Jeudi, que lisez-vous ?

C’est Jeudi, que lisez-vous ?

Woh woh woh. Je suis tellement en retard pour cet article. Pour tout vous dire, j’ai carrément failli l’oublier ! Mais il est bel et bien là ! Je vous mets donc ma petite liste, ancienne, actuelle et à venir !

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.14

Capture d_écran 2017-09-14 à 20.52.08

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.48.33

Capture d’écran 2017-09-14 à 20.58.49.png

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.00

Capture d’écran 2017-09-14 à 21.01.46.png

 

Bon si vous regardez par rapport à la semaine dernière, vous pourrez remarquer que je n’ai pas vraiment respecté le but fixé mais comme vous le savez aussi : on s’en fout parce que le but c’est de lire des livres qu’on se sent de lire sur le moment ! Je vous retrouve demain pour la dernière chronique de la semaine, Samedi pour un TAG & Dimanche, exceptionnellement pour une micro annonce de rentrée pour le blog ! Tchüss !

Chronique, Fantastique, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance, Young Adult

Chronique : Lux : Origine de Jennifer L. Armentrout

Capture d’écran 2017-09-06 à 18.59.40.png

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2xPv5MO

Résumé

L’expédition du Mont Weather s’est soldée par un échec et la disparition de Katy. Fou de rage et rongé par la culpabilité, Daemon est prêt à tout pour retrouver sa trace… quitte à mettre les siens en danger ou faire cavalier seul.
De son côté, Kat n’a qu’une préoccupation : survivre. Et entourée d’ennemis, elle ne pourra s’en sortir qu’en s’adaptant. Mais de l’autre côté de la barrière, les choses ne sont plus si simples : qui du Dédale, des humains, ou même des Luxens doit-elle craindre le plus ?
Bien qu’ensemble Katy et Daemon soient capables de soulever des montagnes, leur couple sera-t-il assez solide pour affronter la vérité ?

Mon Avis

Salut la compagnie ! Aujourd’hui on se retrouve pour une chronique sur le tome 4 de la saga Lux : Origine.

Je vous avais quitté il n’y  a pas si longtemps que ça avec la chronique du tome 3 qui avait un peu remonté le niveau grâce à sa fin. Je vous reviens donc aujourd’hui avec le numéro 4 pour vous donner mon avis.

Comment dire que plus j’avance dans la saga Lux, plus c’est l’hécatombe. Je n’en suis pas encore à mettre une note négative à cette suite de livre parce que j’aime quand même ce qui s’y déroule, mais sachez que je vous écris cette chronique à chaud, alors que je suis en pleine lecture du roman.

J’ai beaucoup de chose à dire sur ce quatrième tome. Tout d’abord, commençons par les points positifs. *La compagnie Jabber The Reader vous informe que cette chronique peut contenir des Spoils, à vos risques et périls*

J’aime voir l’évolution des personnages, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Je trouve aussi que Jennifer L. Armentrout a toujours une écriture aussi fluide. J’aime bien le fait de voir les choses qui se révèlent au fur et à mesure. Je ne pensais pas que l’histoire irait aussi loin quand j’ai lu le tome 1, et c’est une chose à classer dans les points positifs.

Cependant, je n’en peux plus de l’histoire d’amour Katy et Daemon. Si au début j’adorais le personnage de Daemon et avais une certaine affection pour celui de Katy, le fait que ce tome ci soit à 2 voix m’a fait retomber le soufflet pour les deux personnages.

Au final, ma protagoniste préférée, qu’on ne voit que très peu dans ce tome est Dee.

Une chose qui m’a vraiment énervé, en revanche (et je viens tout juste de le lire c’est pourquoi je vous en parle), c’est la manière de s’en sortir de Jennifer L. Armentrout à chaque fois que quelque chose pourrait définitivement mal tourner.

En gros la fameuse phrase que je ne supporte pas de retrouver dans les romans « seulement si on le veut vraiment« .

Je m’explique. On connait tous ces fameuses histoires ou il se passe un truc surnaturel avec quelqu’un, ou encore quand on arrive à une période charnière du livre où quelque chose est impossible. Et là attention, l’auteur sort l’artillerie lourde : Ah oui, non mais ce serait une des premières fois qu’on verrait ça mais c’est possible si le protagoniste le veut vraiment ? (Je ne sais pas si c’est très clair sur le papier mais j’ai du mal à l’expliquer, en fait)

What ? Non mais OH ! Les gars là. Je suis désolée mais faut arrêter de s’arranger avec ses propres écrits hein. C’est oui ou c’est non. Mais pas « oh ben peut-être que pour vous ça va marcher parce qu’on sent que vous vous aimez du plus profond de votre blahblahblah *vomis* »

De plus, une chose qui me chagrine tout particulièrement plus j’avance dans la saga, c’est la facilité déconcertante des choses.

Exemple : il y a un méchant qui nous enquiquine pas de soucis, il est mort, il y a un deuxième méchant qui nous embête, OK mort aussi, oups on a perdu machin, t’inquiète, bidule le retrouve, oh non chouette s’est fait dézinguer, no soucy chérie, on va s’arranger… et ce TOUT AU LONG DE LA SAGA. Encore une fois j’ai donc l’impression que Jennifer L. Armentrout veut aller trop vite et faire ce que bon lui semble sans penser au déroulement de son roman.

& puis Daemon. Roh, moi qui l’aimais beaucoup au début il m’a vite saoulé à jouer les bad boy gros bras en mode « Katy est tout pour moi, je mettrais la Terre à feu et à sang pour elle » mais tais-toi donc.

Bref, trop de cliché tue le cliché, et j’espère que le tout dernier tome rattrapera ma décente aux enfers, parce que pour un premier jet qui avait été un coup de cœur, finir comme ça, ça fait mal.

Je dois quand même avouer que, comme pour le tome 3 qui ne s’était pas si bien déroulé que ça, j’ai été assez surprise par notamment une révélation sur la fin par rapport à un personnage, ce qui nous sauve tout de même un peu la mise. J’ai aussi un petit coup de cœur personnage qui a fait son apparition : Archer, en plus, comme prénom, c’est plutôt cool, non ?

Et puis tout d’un coup la fin est arrivée et a tout gâché.

J’ai l’impression d’être la seule à ne pas avoir aimé ce tome 4 que tout le monde trouve mieux que tous les autres, mais moi perso ça l’a pas fait. Trop, c’est trop. Voilààà.

Ma Note

2.5

Chronique, Fantastique, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance, Young Adult

Chronique : Les étoiles de Noss Head de Sophie Jomain

Capture d’écran 2017-09-04 à 17.10.10.png

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2eDqetz

Mon Avis

J’avais déjà lu Felicity Atcock : Les anges mordent aussi de Sophie Jomain, et pour ceux qui avaient lu ma chronique, elle avait été assez assassine.

Hélas, si je l’avais grandement espéré, Les étoiles de Noss Head ne va pas relever le niveau, même si la catastrophe n’est peut-être pas aussi grande qu’avec Felicity Atcock… quoi que ?

Dans ce roman on va suivre Hannah qui va passer ses vacances avec ses parents chez sa grand-mère en Écosse. Elle va alors y rencontrer un beau brun ténébreux : Leith. Au fur et à mesure de le côtoyer, elle se rendra compte que ce jeune homme fait l’objet de pas mal de rumeurs. Vraies ou fausses ? À elle de le découvrir.

Bon, clairement, comme avec Felicity Atcock, le résumé m’avait plutôt bien attiré. De prime à bord c’était plutôt bien parti, même si j’avais encore quelques appréhensions par rapport à la grosse déception de ma première lecture de Sophie Jomain.

Hélas ici les choses n’ont pas été mieux. Et décidément, je n’accroche pas avec l’écriture de Sophie Jomain, encore moins avec sa manière de développer ses histoires.

Tout d’abord, j’ai trouvé que tout arrivait trop vite, comme un cheveux sur la soupe, presque. Les deux protagonistes principaux se connaissent à peine et pourtant ils tombent irrémédiablement sous le charme l’un de l’autre. Qu’on se comprenne bien je n’ai rien contre les coups de foudres, mais là c’était juste trop bateau pour moi.

Les dialogues n’ont ni queue ni tête et rien ne semble naturel. Autant dans la manière de parler des personnages que dans les sujets abordés lors des discussions.

Les histoires qui sont censés nous émouvoir passent totalement à la trappe et m’en touchent une sans faire bouger l’autre (charme, quand tu nous tiens).

Ensuite, j’ai vraiment trouvé que l’auteure nous prenait un peu pour des couillons, pour rester poli.

Elle tente de nous faire des révélations énormes, qu’on voit en fait venir depuis le début du premier chapitre, presque.

De plus, malgré toutes les descriptions possibles et inimaginables sur la beauté de Leithje n’ai pas réussi un seul instant à le trouver attirant. Pourtant Dieu seul sait à quel point j’aime les beaux ténébreux aux yeux verts dans les romans, mais là franchement non ça n’est pas passé. Pas du tout.

Pour continuer dans les personnages, je trouve qu’Hannah est une blague à elle toute seule. Naïve au possible à deux doigts même d’être juste bête comme ses pieds, elle est tellement prévisible que s’en est énervant. J’avais envie de la gifler à presque toutes les pages du livre, et durant plus de 300 pages, c’est long.

Petite mention spéciale aussi par rapport aux innombrables fautes dans le roman, chose que j’avais déjà cité lors de Felicity Atcock.

Bref une déception amère pour un livre qui, je trouvais, avait un titre magnifiquement poétique et un résumé prometteur. Un récit décousu, du cliché à en vomir,  je ne lirais donc sûrement plus de Sophie Jomain et suis bien contente de ne pas avoir eu à acheté ce livre.

Ma Note

0

C'est Jeudi, que lisez-vous ?

C’est Jeudi, que lisez-vous ?

Hello les copains ! Comment allez-vous aujourd’hui ? Personnellement tout va bien & je poste pour vous en avant-première mon fameux article du « C’est Jeudi, que lisez-vous » ?

On commence donc sans plus tarder !

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.14

Capture d_écran 2017-09-07 à 15.18.22

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.48.33

Capture d_écran 2017-09-07 à 15.20.06

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.00

Capture d_écran 2017-09-07 à 15.23.56

 

 

Voili voilou ! Les lectures se sont plutôt bien passées la semaine dernière. Du bon et du moins bon, mais en somme un rythme plutôt effréné. Pour cette semaine comme vous pouvez le voir je suis aussi plus ambitieuse ! Je viens de me replonger dans la trilogie de Teri Terry et j’aime tellement que j’ai décidé de me l’enfiler en une semaine ! Je lis en parallèle Legend de Marie Lu et pour l’instant, j’adore.

Je vous retrouve demain pour une nouvelle chronique et Jeudi prochain pour un autre C’est Jeudi, que lisez vous ?

Chronique, Fantastique, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance, Science Fiction, Young Adult

Chronique : Lux : Opale de Jennifer L. Armentrout

Capture d_écran 2017-08-30 à 17.37.02

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2wSRNGT

Résumé

Si elle a été sauvée in extremis par les pouvoirs de Daemon, Katy n’est désormais plus tout à fait la même. Et il lui faudra du temps pour apprivoiser sa nouvelle nature. Néanmoins, la communauté des Luxens a des problèmes plus urgents à régler dans l’immédiat : un deuil qui fait dissension, le retour inattendu de Dawson, et la recherche d’un plan visant à tromper la surveillance de la Défense. Par ailleurs, une menace bien pire que la présence des Arums semble peser sur eux : « le Dédale ». Si cette organisation découvre ce dont Daemon et Katy sont capables, ils sont perdus…

Mon Avis

Me revoici avec le troisième tome de la fameuse saga Lux, de Jennifer L. Armentrout ! Et autant vous dire que ce roman a énormément de chance d’avoir une fin de fifou parce que, si j’aime toujours autant suivre Katy (& surtout Daemon), j’en ai eu un peu marre, justement, de cette Katy.

Cette Katy qui veut toujours être plus forte que tout le monde et qui n’apprend jamais de ses erreurs. Cette Katy qui veut toujours pleurer et adore que Daemon la rassure. Cette Katy qui joue la badass et qui déteste que Daemon veuille la protéger.

Bref. Cette Katy capricieuse, cette Katy casse-bonbon, cette Katy énervante, cette Katy qui ne sait pas ce qu’elle veut.

J’ai eu du mal avec certains clichés, certains personnages, avec beaucoup de choses en fait, si on lit ce début de chronique.

Et pourtant. J’ai adoré retrouver Daemon (je pense que beaucoup lisent cette série uniquement pour lui).

J’ai aimé suivre le déroulement de l’intrigue. Et surtout. Surtout. J’ai été subjuguée par la fin et la manière qu’a eu Jennifer L. Armentrout de décrire les sentiments de chacun. Je n’ai donc qu’une hâte : lire le quatrième tome pour voir où son imagination va nous emmener et le tournant que va prendre le roman.

Il n’empêche que je ne peux que remarquer que mon engouement pour le premier tome s’estompe petit à petit et que si Daemon n’était pas là, je serais surement beaucoup moins encline à lire la suite.

Ma Note

3.5

 

Booktube, Le mardi, c'est vidéo !

Le Mardi, c’est vidéo ! #3

21322897_1940093869590799_1756833116_n

Salut la compagnie ! Comment que ça va bien ? Aujourd’hui c’est Mardi & j’ai, comme tous les mardis maintenant, publié ma vidéo en ligne ! On se retrouve donc avec un petit Update lecture des familles ! Tranquille pépère posée sur ma p’tite chaise de bureau qui couine (véridique, tendez-bien l’oreille dans la vidéo vous l’entendrez à plusieurs reprises) pour que je vous parle de mes lectures Aoûtiennes !

Let’s go : ICI !

Bayard, C'est Jeudi, que lisez-vous ?, Chronique, Collections R, Contemporain, Dystopie, Fantastique, Hugo Roman, J'ai lu, Le masque, MSK, Pocket, Robert Laffont, Romance, Science Fiction, Thriller, Young Adult

C’est Jeudi, que lisez-vous ?

Hello mes chers compatriotes ! Aujourd’hui comme tous les Jeudis, petite mise à jour dans mes lectures avec le très original « C’est Jeudi, que lisez-vous? » !

Petit récapitulatif pour les mauvais élèves qui n’auraient pas suivi le cours *oui, je te vois, toi, au fond là bas qui te cache derrière ton livre !* mais en gros le C’est Jeudi, que lisez-vous reprend exactement le C’est Lundi, que lisez-vous à un jour prêt qui consiste à parler de ses lectures passées, en cours et à venir !

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.14

Capture d’écran 2017-08-31 à 16.00.42.png

 

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.48.33

Capture d_écran 2017-08-31 à 15.59.51

 

 

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.00

Capture d’écran 2017-08-31 à 16.07.47.png

 

Voilà voilà ! Très satisfaite de mes lectures de la semaine passée et de la semaine en cours, et qu’une hâte, commencer la nouvelle semaine ! Hâte de vous retrouver demain pour une nouvelle chronique, Tchüss !

Albin Michel, Bayard, C'est Jeudi, que lisez-vous ?, Divers, Hugo Roman, J'ai lu, La martinière jeunesse, MSK, PKJ, Pocket, Robert Laffont, TAG

C’est Jeudi, que lisez-vous ?

Deuxième édition du « C’est Jeudi, que lisez-vous ? » & j’espère que vous allez tous bien ! Aujourd’hui, comme vous allez pouvoir le voir, j’ai fait quelques entorses à mes lectures, soit parce que je n’ai pas accroché, soit parce que je ne sentais pas dans l’état d’esprit sur le moment (& Dieu seul sait à quel point, chez moi, l’état d’esprit est important, parlez en aux Fiancés de l’hiver, vous verrez bien.

Bref, trêve de bavardage, let’s go !

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.14

Capture d’écran 2017-08-24 à 10.47.38.png

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.48.33

Capture d_écran 2017-08-24 à 10.51.51

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.00

Capture d_écran 2017-08-24 à 11.00.28

 

Voilà ! Je suis plutôt contente car pas mal productive au niveau de lecture en ce moment, il est cependant fort probable que je baisse en efficacité avec la rentrée qui approche !

Pour ce qui est des lectures prévues, je n’ai qu’une hâte : me plonger dans « Quand on s’embrasse sur la lune de Stephen Tunney » aux éditions Albin Michel, collection Wiz, parce que, premièrement la couverture est magnifique, et deuxièmement, le résumé est super intriguant et innovant !