PKJ, TAG

TAG PKJ : Les méchants

J’ai été taguée par les sublissimes modo du blog Plume de Lune

Je tiens à prévenir par avance : beaucoup de spoil dans ce TAG donc à vos risques et périls, j’suis désolée d’avance mais j’ai pas eu le choix ! Sur ce zoub zoub & je tague tout le monde parce que j’vous aime ! Tchüssssss

 

Le plus méchant de tous les méchants

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.15.51

Votre méchant préféré

Capture d’écran 2017-09-15 à 21.22.48.png

Un livre où le méchant n’est pas celui qu’on croit

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.11.00

Un personnage méchant qui devient plus ou moins gentil

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.14.47

Un personnage gentil qui devient méchant

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.16.49

Un nom de méchant qui commence par P,K ou J

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.15.51

Un méchant avec des pouvoirs surnaturels

Capture d’écran 2017-09-15 à 21.29.52.png

Un méchant cruel

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.15.51

Un méchant qui a un lien de parenté avec le héro / héroïne

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.15.51

Un livre avec plusieurs méchants

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.47.32

Une série où les méchants changent à chaque tome

Un livre sans méchant

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.04.57

Un roman où le méchant n’est pas humain

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.29.52

Un livre dans lequel on a, au moins partiellement, le point de vue du méchant

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.31.01

 

Eh ben voilà ! Encore merci pour le TAG ! Pour ceux qui grogneraient alors OUI j’ai beaucoup mis Jonathan Randall m’enfin c’pas ma faute, c’est comme ça ! Pour ce qui est de Max (que j’essaie de replacer un maximum eheh) si on ne peut pas le considérer comme un « grand méchant », les actes de Max, bien que naturels pour lui, sont loin d’être pacifiques.

Vous remarquez aussi que je n’ai pas pu m’empêcher de mettre Arc-En-Ciel, parce que je l’aime bien. Voilààà !

 

 

 

Publicités
TAG

TAG PKJ : Wishlist

Hellooo tout le monde ! J’espère que vous passez un bon week-end ! Aujourd’hui on se retrouve pour le TAG du Samedi & c’est encore un TAG PKJ tout simplement parce que je les aime beaucoup ! J’ai donc dédicé de vous faire le TAG : Wishlist !

Let’s go !

 

Quel devrait être votre prochain achat?

Capture d_écran 2017-09-09 à 13.34.35

Quel roman que vous ne possédez pas vous fait envie depuis très longtemps?

Capture d_écran 2017-09-09 à 13.39.53

Citez un livre Pocket Jeunesse qui est sur votre liste d’envies.

Capture d_écran 2017-09-09 à 13.24.08

Quel livre aimeriez-vous qu’on vous offre?

Capture d_écran 2017-09-09 à 13.17.45

Citez un livre français de votre wishlist.

Capture d_écran 2017-09-09 à 13.29.00

Citez une suite de série que vous aimeriez posséder.

Capture d_écran 2017-09-09 à 13.31.57

Citez un livre qui est sur votre wishlist parce que vous aimez sa couverture.

Capture d_écran 2017-09-09 à 13.33.26

Citez un livre qui est sur votre wishlist parce que vous avez déjà lu et aimé son auteur.

Capture d_écran 2017-09-09 à 13.26.12

Quel résumé de livre présent sur votre liste d’envies vous intrigue particulièrement?

Capture d_écran 2017-09-09 à 13.35.51

Citez un roman de votre wishlist dont vous ignorez de quoi il parle avec exactitude.

Capture d_écran 2017-09-09 à 13.38.19

Quel roman présent sur votre wishlist vous a été recommandé?

Capture d_écran 2017-09-09 à 13.39.53

Quel roman est déjà dans votre wishlist alors qu’il ne sort qu’en 2018?

 

Bon comme vous avez pu le voir juste au dessus j’ai barré la dernière question tout simplement parce que c’est un peu trop tôt pour connaître toutes les sorties 2018 ! Pour ce qui est de la question « un roman PKJ » clairement je l’ai mis, mais ce livre est loin d’être une priorité !

Je vous fais de grosses bises & vous dis à Lundi pour une chronique !

TAG

TAG PKJ : Les couleurs

Hello la compagnie comment allez vous en ce joli Samedi ? Après avoir passé l’aprem à ranger ma petite maison, à remettre de l’ordre, à faire une tarte Tatin, et à la manger (eheh, le meilleur moment), je me pose enfin pour vous faire le TAG du Samedi avec « Les couleurs » de PKJ !

Un des mots du titre est une couleur.

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.01.58

La couverture est en majorité jaune.

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.03.21

Tous les tomes de la saga sont dans les mêmes tons de couleurs.

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.08.32

Les couleurs de la couverture reprennent celles du drapeau de votre pays.

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.09.35

Le titre du livre est de couleur rouge.

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.11.38

La couverture est aux couleurs de l’automne.

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.13.09

La couverture reprend uniquement 3 couleurs.

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.13.56

Il y a un effet brillant sur la couverture.

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.15.10

La couverture est en majorité verte.

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.16.05

La couverture est de votre couleur préférée (si jaune ou vert, le livre doit être différent de ceux cités précédemment).

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.17.30

La couverture reprend au moins les 7 couleurs de l’arc-en-ciel (rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo, violet).

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.04.57

La couverture est noire et blanche.

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.18.48

Voilà le petit TAG effectué et, comme d’habitude, je me suis éclatée à le faire ! Alors oui, pour le livre de couleur Arc-En-Ciel je ne me suis pas foulée & pour Caraval en tant que livre avec les couleurs de mon pays, y’a du bleu, du blanc, et du rouge. Je vous fais un bourrage de crâne ? Oui, & alors ?!

Albin Michel, Bayard, C'est Jeudi, que lisez-vous ?, Divers, Hugo Roman, J'ai lu, La martinière jeunesse, MSK, PKJ, Pocket, Robert Laffont, TAG

C’est Jeudi, que lisez-vous ?

Deuxième édition du « C’est Jeudi, que lisez-vous ? » & j’espère que vous allez tous bien ! Aujourd’hui, comme vous allez pouvoir le voir, j’ai fait quelques entorses à mes lectures, soit parce que je n’ai pas accroché, soit parce que je ne sentais pas dans l’état d’esprit sur le moment (& Dieu seul sait à quel point, chez moi, l’état d’esprit est important, parlez en aux Fiancés de l’hiver, vous verrez bien.

Bref, trêve de bavardage, let’s go !

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.14

Capture d’écran 2017-08-24 à 10.47.38.png

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.48.33

Capture d_écran 2017-08-24 à 10.51.51

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.00

Capture d_écran 2017-08-24 à 11.00.28

 

Voilà ! Je suis plutôt contente car pas mal productive au niveau de lecture en ce moment, il est cependant fort probable que je baisse en efficacité avec la rentrée qui approche !

Pour ce qui est des lectures prévues, je n’ai qu’une hâte : me plonger dans « Quand on s’embrasse sur la lune de Stephen Tunney » aux éditions Albin Michel, collection Wiz, parce que, premièrement la couverture est magnifique, et deuxièmement, le résumé est super intriguant et innovant !

Divers, PKJ, TAG

Tag : Le Bac

Le Samedi, ici, c’est détente & révisions (ben oui, faut pas se laisser aller, c’est bientôt la rentrée). Mais j’avais quand même envie de vous faire un petit article, et quoi de mieux qu’un TAG PKJ avec pour thème le BAC(k to school, jeu de mot quand tu nous tiens), pour nous mettre de bonne humeur ?

 

Français: citer un livre d’un auteur français dont vous avez apprécié la plume.

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.31.01

Mathématiques: citer un livre dont la couverture évoque les maths.

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.34.53

Anglais: citer un livre dont le titre est en anglais (mais le contenu en français).

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.38.23

Histoire: citer un livre dont l’intrigue se déroule dans un passé lointain.

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.40.54

Géographie: citer un livre dont l’histoire se déroule dans un endroit que vous savez placer sur une carte.

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.44.07

Philosophie: citer un livre qui vous a fait réfléchir.

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.46.09

Physique/chimie: citer un livre avec un personnage geek.

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.47.32

Économie: citer un livre dans lequel le héros exerce une activité professionnelle.

Capture d’écran 2017-08-19 à 09.56.57.png

Sciences: citer un livre où les lettres SCIEN sont présentes dans le titre.

Capture d’écran 2017-08-19 à 09.51.53.png

LV2: citer un livre écrit ni en Français, ni en Anglais.

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.53.28

Sport: citer un livre dans lequel le héros fait de la course à pied/du running.

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.49.29

 

Voilà ! Le TAG est fini et j’avoue que je me suis bien éclatée à le faire, à chercher dans ma bibliothèque les livres qui pourraient correspondre, en switchant certains. Pour ce qui est de Geek, je tiens à préciser qu’être Geek ne s’applique pas qu’aux jeux vidéos mais à la passion en générale, j’ai donc choisi la passion pour la lecture de Katy dans Lux !

C'est Jeudi, que lisez-vous ?, Genres, Maisons d'éditions

C’est Jeudi, que lisez-vous ?

Comme vous le savez déjà depuis quelques temps, ou pas, je n’aime pas faire comme tout le monde; et publiant déjà un article le lundi, j’ai donc décidé de remplacer le fameux rendez-vous de début de semaine « C’est Lundi, que lisez-vous ? » par un petit « C’est Jeudi, que lisez-vous ? »

Original, n’est-il pas ?

Pour ceux ou celles qui ne sauraient pas, ce rendez-vous consiste à résumer : les lectures passées, en cours et à venir, ce que je vais m’empresser de faire ci-dessous.

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.14

Capture d_écran 2017-08-17 à 18.03.25

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.48.33

Capture d_écran 2017-08-17 à 18.11.05

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.00

Capture d_écran 2017-08-17 à 18.23.50

 

Bien évidemment, ceux qui me connaissent savent aussi que je n’aime pas me donner d’objectifs précis ou de livres à lire par semaine. Je m’impose un rythme de 2 à 3 livres par semaine (bien qu’évidemment, rien n’est une obligation), mais en aucun cas je lirais ces livres si sur le coup je ne le sens pas !

J’espère que ce petit article vous aura plu & je vous souhaite de bonnes lectures (n’hésitez pas à me dire ce que vous, vous lisez ou souhaitez lire ou avez lu).

Chronique, Dystopie, Genres, Maisons d'éditions, PKJ, Romance, Science Fiction, Young Adult

Chronique : Mystic City de Theo Lawrence

Capture d’écran 2017-08-11 à 14.46.30.png

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2wATpSc

Résumé

 

Aria Rose, la plus jeune héritière d’une des deux plus puissantes familles rivales de Mystic City, se retrouve promise à Thomas Foster, le fils des pires ennemis de ses parents. Leur union est sensée mettre fin à des décennies de vendetta politique, et réunir les habitants des Aeries, la classe dominante de la ville, contre les Mystiques bannis qui errent et fomentent dans ses bas-fonds.
Mais Aria ne se souvient pas être tombée amoureuse de Thomas ; de fait : elle se réveille un matin avec de grandes zones d’ombres dans sa mémoire. Et elle ne parvient pas à comprendre pourquoi ses parents auraient accepter de s’unir aux Foster en premier lieu. Quand Aria rencontre Hunter, un rebelle et séduisant Mystique des bas-fonds, elle commence à retrouver des bribes de souvenirs, et comprend qu’il détient la clé de son passé.
Les choix qu’elle sera amenée à faire sauveront ou condamneront la ville – et sa propre existence.

Mon Avis

Mais que de productivité en ce moment ! Je lis comme je parle, c’est à dire, beaucoup. Et aujourd’hui je vous reviens avec la chronique de Mystic City, de Théo Lawrence.

Je sais que ça fait longtemps que ce livre est paru (aux éditions PKJ), et ça fait aussi longtemps que je souhaitais le lire, mais le fait qu’il n’y aie pas de suite (on va en parler vous inquiétez pas, cet article aura son petit coup de gueule de rigueur à la fin eheh) m’avait pas mal refroidi.

L’histoire est simple : revisiter le compte de Roméo et Juliette version moderne, presque dystopique.

L’écriture est fluide et légère. J’ai l’impression de souvent dire ça, mais c’est vrai. Il n’y a pas de longueur dans les descriptions qui sont présentes sans manger totalement le récit (contrairement à La Passe – Miroir, de Christelle Dabos, dont j’ai fait la chronique).

J’ai beaucoup aimé les personnages, notamment Hunter. Ténébreux et mystérieux à souhait, mais pas trop. Gentil et rebelle à la fois, une tuerie ce garçon ! Et puis, contrairement à notre cher Gidéon, dans Rouge Rubis dont j’ai fait la chronique – que de pub ici dites dont, j’aime son prénom !

Bref. Les personnages sont bien travaillés. En tout cas, les principaux, car on a peu d’informations je trouve sur les personnages secondaires qui sont quand même pas mal survolés.

Les petits reproches que j’ai à faire, et qui font aussi que si ce livre a été une très bonne lecture et non pas un coup de coeur, c’est peut-être la facilité du roman.

Je trouve que la mise en place est trop rapide. Je m’explique.

Notre Juliette (Aria), est amnésique et se réveille dans un monde où elle est fiancée à un homme dont elle ne se souvient même pas d’être tombée amoureuse. L’héroïne se pose des questions dès le départ et peut-être un peu trop. C’est à dire qu’on a presque l’impression que malgré son amnésie, elle sait ce qu’il lui est arrivé. Il n’y a pas vraiment de suspens par rapport à ce sujet dans le roman.

En revanche, si c’était voulu par l’auteur, c’est réussi.

SINON ! On en parle du fait que le premier tome est trouvable en Français, le second en Anglais, et le troisième uniquement en Allemand ? Je sais qu’apprendre des langues c’est bien, m’enfin bon quand même ! Non vraiment déçue que pour une fois, un livre que, personnellement je trouve assez original malgré la trame de base, n’aie pas de suite !

Pour ce qui est de la fin, je l’ai bien aimé. Car pour moi c’est une fin qui, si on lisait ce livre pour l’histoire d’amour, comme moi, convient tout à fait. En revanche, pour ceux qui préféraient l’histoire plus « profonde », il va falloir vous armer de patience ou vous mettre aux langues!- !

Ma Note

4

 

Chronique, Genres, Maisons d'éditions, PKJ, Romance, Young Adult

Chronique : My Dilemma Is You de Cristina Chiperi

Capture d_écran 2017-08-12 à 14.25.51

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08
http://amzn.to/2wALGUc

Résumé

Christina Evans, seize ans, mène une vie de rêve à Los Angeles… Jusqu’au jour où ses parents lui annoncent qu’ils déménagent à Miami. Adieu Trevor et Cass, ses deux meilleurs amis ; bonjour Cameron et Susan, le couple sexy et tyrannique dont elle devient vite le souffre-douleur. Pourtant, malgré tout ce que Cameron lui fait subir, Chris sent naître une irrépressible attirance…

Mon Avis

Bon. Bon. Bon. OK. OK. OK. (woh que de trois par ici). BREF. J’ai totalement abandonné le blog, oui, je sais, c’est mal blablabli blablabla.

M’enfin, mieux vaut tard que jamais. Je pourrais vous dire que les partiels m’ont obligés à abandonner un peu, ce qui n’aurait pas été faux il y a bientôt 2 mois de là. Non, j’ai juste eu une longue panne de lecture. Ou plutôt une longue pause de lecture.

Enfin bref, me revoilà aujourd’hui pour une nouvelle chronique et… elle va être mauvaise. Ouuuh oui qu’elle va être mauvaise.

Je vais vous parler aujourd’hui de My Dilemma is you, succès interplanétaire, selon Wattpad.

Bon. Si Did I Mention I Love You ne me disait rien du tout MDIY (pour les intimes), au contraire, me tentait plutôt bien.

Suivre une fille qui aime un garçon qui est en couple avec une fille et qui lui fait la misère, ça c’était plutôt nouveau (le fait qu’il soit en couple, pas qu’il lui fasse la misère), je l’ai donc acheté, payant plein pot comme tout le monde évidemment, et j’ai entamé ma lecture.

Bon, il faut que vous sachiez direct : je n’ai pas, mais alors pas du tout aimé. Et pourtant, je l’ai fini en deux jours sans même savoir pourquoi ni m’en rendre compte.

Mais passons au plus intéressant (je pense), pourquoi je ne l’ai pas aimé, et qu’est-ce que j’ai aimé ?

Pour ce que j’ai aimé ? Je n’en sais rien franchement, je savais juste que j’avais envie de le finir, que j’étais curieuse, même si presque chaque situation me faisait lever les yeux au ciel.

Pas franchement bien écrit, même si ce n’est pas gentil, c’est ainsi, et clairement, le cucutisme à vomir fait que je ne comprends pas l’engouement autour de ce bouquin, un peu du genre « je t’aime, moi non plus, on ne peut pas se mettre ensemble, voyons – m’enfin on en a quand même tellement envie qu’on s’embrasse à tout bout de champ, mais ça, c’est pas grave hein, même si on est en couple on s’en fout et on comprend même pas pourquoi nos amoureux respectifs pètent des câbles et sont jaloux, m’enfin bon après tout« .

Et du cucutisme à en revendre, le coup de je coupe la radio et comme par hasard (wouaaah), il le fait en même temps doc nos mains se touchent, et puis le moment sur la plage au couché de soleil avec un gars, et puis de « je me fais renverser et je tombe sur le gars nez à nez (oui oui, le fameux vrai nez contre nez), toussa toussa.

Et puis merde quoi, c’est quoi cette pauvre victime de la vie qui ne prend jamais ses responsabilités ?

Bon déjà le truc GROS COMME UNE BARAQUE, la fille qui ignore qu’elle est belle, qui se trouve quelconque, mais y’a au moins la moitié des mecs de sont lycées qui la collent.

ENSUITE. « Ouais ma vie c’est du caca mes camarades sont pourris sauf quelques exceptions ». Quand 10 de tes potes sur 12 sont cools et que les deux derniers sont cons, j’aurai plutôt tendance à inverser.

Que tout ce qu’il se passe c’est pas ma faute, que je suis une pauvre petite victime qui pigne tout le temps. WOH MAIS MERDE QUOI !

Des portes de cagibis qui se ferment et boum coincés ensemble, du jeu de la bouteille (je vous laisse deviner sur qui ça tombe tout le temps).

Mamzelle est toujours en retard, sans aucun spoil voici le résumé de ses journées : levée en retard habillée gogogo arrivée en retard journée pourrie ‘façon, retour & c’est reparti pour un tour !

Les rebondissements qui, dans un roman sont censés nous faire vibrer et arriver ponctuellement et À POINT NOMMÉ (et j’insiste là dessus), nous sont balancés à la pelleteuse à n’en plus finir.

Bref, selon moi l’auteure a juste décidé d’écrire un livre où elle pouvait mettre tous les clichés de ses rêves dans un même sac, c’est peut être dur mais c’est ainsi que je l’ai perçu.

Si je ne vous ai pas dégoûté, lisez le, et donnez moi votre avis, comme vous vous en doutez sûrement, moi je m’arrêterai là !

Ma Note

1