Chronique, Fantastique, Genres, Maisons d'éditions, Romance

Chronique : D’amour et de sang de Céline Langlois Bécoulet

Capture d_écran 2017-09-16 à 10.38.27

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2jxGJcg

Mon Avis

Salut les copains ! Aujourd’hui chronique du Vendredi & je suis ici avec un petit roman vampirique du joli nom de : D’amour et de sang, écrit par Céline Langlois Bécoulet.

Dans ce livre on va suivre Loïs, jeune humaine. Elle est une Élue, aka une jeune femme qui pourra se faire mordre par un  vampire et couler des jours heureux avec lui. Sauf que Loïs ne veut pas de ce « don ». Le cœur mortellement blessé par Daemon, un vampire qui l’a méchamment éconduite 5 ans plus tôt et violée par Varik, un autre vampire, 3 ans plus tôt, elle est définitivement vaccinée de la gent masculine, encore plus si celle-ci a des crocs.

Si vous me connaissez, vous savez que j’ai quelques problèmes avec la bit-lit. Je n’aime pas les scènes de sexe crues qu’on y trouve qui, selon moi, ne servent clairement à rien dans le roman. La plupart du temps elles sont juste balancées comme ça pour avoir le plaisir de mettre « bite, queue, vagin » dans un roman. Mais c’est mon avis personnel.

Pourtant, si ce roman fait parti de ce style d’écriture j’ai été agréablement surprise par le peu de scène qu’on pouvait y trouver. Elles sont, la plupart du temps justifiée, et si j’ai eu un peu peur à un moment donné, j’ai très vite été rassurée.

Si j’ai passé un bon moment durant la lecture de ce livre, ce roman fait cependant parti des histoires qui ne me resteront pas en mémoire. Vous savez, cette sensation d’avoir lu un livre qui ne vous a ni plu ni déplu. Un tel esprit de neutralité que vous n’arrivez pas à donner un avis car, presque, vous n’en avez pas tellement il vous a laissé de marbre.

Et bien c’est un peu le cas avec D’amour et de sang.

J’ai bien aimé les personnages, mais sans plus. J’ai apprécié l’intrigue mais sans plus. J’ai trouvé le monde intéressant mais sans plus. Et ces sans plus ce sont dispersés tout au long du roman.

J’ai eu quelques problèmes avec le déroulement du roman. J’ai trouvé les choses trop rapides et j’aurais aimé que l’auteure prenne un peu plus le temps de développer son histoire qui, à la base, était quand même plutôt intéressant. Cependant, j’ai bien aimé le principe du roman, des Élues et des vampires, même si c’est un peu cliché.

J’ai été heureuse de me replonger dans un roman de vampires. Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu sur ces petites bestioles à crocs alors que, fut un temps, je ne me plongeais que dans ce genre de roman.

Je mets tout de même une « bonne note » à ce livre parce que j’ai passé un bon moment de lecture, mais ce n’est clairement pas un livre qui me restera en mémoire, et si je vais sûrement lire la suite « Piège de sang », c’est uniquement parce que c’est un livre non prise de tête.

Ma Note

3

 

Publicités
C'est Jeudi, que lisez-vous ?

C’est Jeudi, que lisez-vous ?

À peine rentrée de la salle de sport & regardez que je vous publie déjà mon article du Jeudi ! Ça c’est de l’efficacité mesdames et messieurs, c’est moi qui vous le dis !

Donc sens plus tarder et avec un tonnerre d’applaudissements avec le : C’est Jeudi, que lisez-vous ?

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.14

Capture d’écran 2017-09-20 à 21.56.43.png

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.48.33

Capture d_écran 2017-09-20 à 22.06.25

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.00Capture d_écran 2017-09-20 à 22.11.49

Et voilà ! J’avoue que j’ai pas mal hésité à faire cet article sachant qu’en ce moment je ne respecte pas, mais alors pas du tout, mes prévisions lectures ! M’enfin bon, j’y peux rien, à chaque fois que je fais cet article, je rêve devant toutes les lectures qu’il me reste encore à venir ! Alors pourquoi s’en priver ?

Écriture

Écriture – WarZone : La Ruche

Ceci est le premier article d’écriture sur le blog, et j’ai pensé qu’il serait judicieux de vous parler d’un sujet qui me tient énormément à cœur, à savoir ma première histoire.

J’ai encore du mal à l’appeler roman, j’ai l’impression d’être prétentieuse en disant ce mot. Pourtant, aujourd’hui je vous parle bel et bien d’un projet de longue haleine. Un projet qui me tient tellement à cœur que je ne sais même pas par où commencer pour vous en parler et vous le décrire du mieux que je peux.

J’écris depuis longtemps, sans avoir le culot de dire que je fais ça depuis ma naissance. Mais j’aime ça, et je pense que c’est ce qui est le plus important.

Je vous présente donc en avant première WarZone, l’histoire que j’écris depuis pas si longtemps que ça mais que j’aime déjà d’amour !

Capture d’écran 2017-09-20 à 08.01.56.png

Je tiens à préciser ici que ni le titre ni le résumé ne sont définitifs. La seule chose qui sera gardée ici sera le titre du tome un : La Ruche.

Si vous voulez lire les 10 premiers chapitres de l’histoire, c’est par ICI que ça se passe !

Non classé

Chronique : Legend de Marie Lu

Capture d’écran 2017-09-16 à 10.28.44.png

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2wcVLdr

Résumé

June est un prodige. À quinze ans, elle fait partie de l’élite de son pays. Brillante et
patriote, son avenir est assuré dans les hauts rangs de l’armée.
Day est le criminel le plus recherché du territoire. Originaire des quartiers pauvres, il
sévit depuis des années sans que les autorités parviennent à l’arrêter.
Issus de deux mondes complètement opposés, June et Day n’ont aucune raison de
se rencontrer… jusqu’au jour où le frère de June est assassiné.
Persuadée que Day est responsable de ce crime, June va le traquer…
Mais est-elle prête à découvrir la vérité ?

Mon Avis

Hello la compagnie ! Aujourd’hui petite chronique tranquille sur Legend de Marie Lu. J’avais pas mal entendu parler de ce livre et hésitais à me plonger dedans, et la fonctionnalité « emprunter » d’Amazon m’a plutôt convaincu, du coup.

Dans ce roman on va suivre June, petit prodige de 15, ainsi que Day, délinquant le plus recherché de la république, du même âge.

Premièrement je tiens à parler de l’écriture de Marie Lu car elle m’a agréablement surprise. N’ayant jamais lu de livre de cette auteure je ne savais pas trop à quoi m’attendre et à peine le livre commencé, j’ai été impressionnée par son talent.

Elle nous fournit des descriptions vraiment bien montées sans qu’elles soient trop lourdes. Les sentiments sont vraiment bien décris ainsi que les sensations des personnages. L’histoire est bien étudiée et j’ai bien aimée suivre le déroulement du roman, de son début à sa fin.

J’ai aimé l’évolution des personnages, bien que j’ai trouvé ça un peu gros parfois, notamment certains de changements de situations envers certains personnages un peu trop rapides ou peu logiques qui m’ont laissés septique.

Une autre chose aussi qui m’a posé problème, et pour le coup c’est purement subjectif, c’est l’âge des protagonistes. En effet, entre 13 et 15 ans, pour moi, on ne peut faire que peu de choses, et j’en ai un peu marre qu’on nous fasse croire que des gamins de 16 ans peuvent réagir « bien » dans de telles circonstances. Je veux dire, j’ai 22 ans, et même là je ne pense pas que j’aurais assez de cran pour faire face à certaines situations. Je trouve ça too much parfois.

Bref, j’ai beaucoup aimé ce premier tome qui se lit sans difficultés malgré quelques petites choses que j’ai à reprocher. Ce n’est pas un coup de cœur, mais je lirais tout de même la suite histoire de voir le déroulement de l’histoire.

Ma Note

3.5

Divers

Emploi du temps de rentrée 2017 – 2018

Aujourd’hui article exceptionnel ! J’ai décidé de vous parler du nouvel emploi du temps qui va rentrer en vigueur dès demain !

Tout d’abord, sachez que je voulais continuer sur l’emploi du temps actuel (à savoir chroniques lundi, mercredi, et vendredi, vidéo mardi, c’est jeudi que lisez vous le jeudi et TAG le samedi). Et puis, objectivement (en faisant un calcul savant sur le nombre d’heures que contient une semaine et sur le temps que je devrais consacrer à mes études, au sport (qui prend aussi une très grande place dans ma vie), à la lecture de trois romans par semaine, à la mise à jour du blog, au dodo, repas et à ma vie sociale, je me suis vite rendue à l’évidence : impossible.

Du coup, un peu à contre cœur, je vous expose le nouvel emploi du temps, qui, en soit, ne va pas changer tant que ça, mais qui me libèrera quand même beaucoup de temps.

 

Capture d’écran 2017-09-16 à 18.14.35.png

Donc, après ce petit aperçu du nouvel EDT grâce à Excel, vous remarquerez les changements suivants : Plus d’article le Samedi, et les chroniques sont limités à deux par semaine et le mercredi verra l’alternance d’un TAG, une discussion autour d’un sujet littéraire – ou non qui sait, de blablatage sur l’écriture etc.

J’espère que le changement vous plaira tout de même ! Tschüss !

 

PKJ, TAG

TAG PKJ : Les méchants

J’ai été taguée par les sublissimes modo du blog Plume de Lune

Je tiens à prévenir par avance : beaucoup de spoil dans ce TAG donc à vos risques et périls, j’suis désolée d’avance mais j’ai pas eu le choix ! Sur ce zoub zoub & je tague tout le monde parce que j’vous aime ! Tchüssssss

 

Le plus méchant de tous les méchants

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.15.51

Votre méchant préféré

Capture d’écran 2017-09-15 à 21.22.48.png

Un livre où le méchant n’est pas celui qu’on croit

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.11.00

Un personnage méchant qui devient plus ou moins gentil

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.14.47

Un personnage gentil qui devient méchant

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.16.49

Un nom de méchant qui commence par P,K ou J

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.15.51

Un méchant avec des pouvoirs surnaturels

Capture d’écran 2017-09-15 à 21.29.52.png

Un méchant cruel

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.15.51

Un méchant qui a un lien de parenté avec le héro / héroïne

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.15.51

Un livre avec plusieurs méchants

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.47.32

Une série où les méchants changent à chaque tome

Un livre sans méchant

Capture d_écran 2017-09-02 à 18.04.57

Un roman où le méchant n’est pas humain

Capture d_écran 2017-09-15 à 21.29.52

Un livre dans lequel on a, au moins partiellement, le point de vue du méchant

Capture d_écran 2017-08-19 à 09.31.01

 

Eh ben voilà ! Encore merci pour le TAG ! Pour ceux qui grogneraient alors OUI j’ai beaucoup mis Jonathan Randall m’enfin c’pas ma faute, c’est comme ça ! Pour ce qui est de Max (que j’essaie de replacer un maximum eheh) si on ne peut pas le considérer comme un « grand méchant », les actes de Max, bien que naturels pour lui, sont loin d’être pacifiques.

Vous remarquez aussi que je n’ai pas pu m’empêcher de mettre Arc-En-Ciel, parce que je l’aime bien. Voilààà !

 

 

 

Chronique, Dystopie, Genres, La martinière jeunesse, Maisons d'éditions, Science Fiction, Young Adult

Chronique : Effacée de Teri Terry

Capture d’écran 2017-09-06 à 21.05.09.png

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2eVMCOY

Résumé

Dans un futur proche, en Angleterre, les criminels de moins de 16 ans sont condamnés à perdre tout souvenir de leur passé. Malgré son Effacement, cependant, Kyla fait d’étranges cauchemars. Comme si ses souvenirs s’obstinaient à remonter à la surface…
Petit à petit, le doute s’installe. A-t-elle vraiment commis un crime et mérité son sort ? La jeune fille n’est pas certaine de vouloir le découvrir, d’autant que sa nouvelle vie de lycéenne lui plaît. Et que son passé pourrait s’avérer difficile à supporter …
Mais peut-on être soi, à 16 ans, si l’on ignore d’où l’on vient ? Grâce à Ben, Effacé, lui aussi, et convaincu que l’Effacement cache en réalité une gigantesque manipulation, Kyla trouvera peut-être la force de partir en quête de sa propre histoire…

Mon Avis

Welcome Welcome ! Aujourd’hui nouvel article sur Effacée de Teri Terry que j’avais déjà lu pour mon ancien blog. J’ai décidé de me replonger dans ce roman pour pouvoir faire une petite mise à jour au niveau des chroniques.

Dans ce roman on va suivre Kyla, jeune fille Effacée il y a peu. Les Effacés sont tous simplement des adolescents de moins de 16 ans qui se retrouvent « réinitialisés« . La plupart ont fait des choses horribles dans leur vie d’avant, et c’est ainsi que l’État leur donne une seconde chance.

J’avais un peu d’appréhension quant à la relecture de ce livre étant donné le fiasco après avoir relu Wake de Lisa McMann. Pourtant, et fort heureusement, j’ai apprécié de me replonger dans cette histoire !

J’ai beaucoup aimé retrouver Kyla, jeune fille plutôt travaillée par son Effacement. Car si la plupart des Effacés sont de purs imbéciles heureux, Kyla, elle, se rend bien compte que quelque chose cloche.

Elle fait des rêves plus ou moins horribles, n’arrive pas à garder sa langue dans sa poche et se pose des milliers de questions.

J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Ben qui est vraiment bien dépeint par l’auteur.

Ici, pas de réel héro ou héroïne. On retrouve des tranches de vies et des personnages qui agissent comme ils le peuvent et non comme ils le veulent. On retrouve des protagonistes réels. Rien ne semble romancé, et on imagine très bien que les personnages pourraient réagir ainsi dans la vraie, compte tenu de leur condition.

Je note cependant le manque de dynamisme qui pourra parfois pécher dans la lecture de certains (ça ne m’a vraiment dérangé, j’ai même trouvé ça plutôt intéressant et plutôt en phase avec l’histoire du roman en lui même).

Pas un coup de cœur mais une bonne lecture, et je vais enfin pouvoir me plonger dans le reste de la trilogie que je n’avais pas encore lu !

En conclusion un roman qui se lit bien et vite, sans effort et plutôt innovant mais pas à couper le souffle non plus.

Ma Note

3.5

C'est Jeudi, que lisez-vous ?

C’est Jeudi, que lisez-vous ?

Woh woh woh. Je suis tellement en retard pour cet article. Pour tout vous dire, j’ai carrément failli l’oublier ! Mais il est bel et bien là ! Je vous mets donc ma petite liste, ancienne, actuelle et à venir !

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.14

Capture d_écran 2017-09-14 à 20.52.08

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.48.33

Capture d’écran 2017-09-14 à 20.58.49.png

Capture d_écran 2017-08-15 à 15.49.00

Capture d’écran 2017-09-14 à 21.01.46.png

 

Bon si vous regardez par rapport à la semaine dernière, vous pourrez remarquer que je n’ai pas vraiment respecté le but fixé mais comme vous le savez aussi : on s’en fout parce que le but c’est de lire des livres qu’on se sent de lire sur le moment ! Je vous retrouve demain pour la dernière chronique de la semaine, Samedi pour un TAG & Dimanche, exceptionnellement pour une micro annonce de rentrée pour le blog ! Tchüss !

Chronique, Fantastique, Genres, J'ai lu, Maisons d'éditions, Romance, Young Adult

Chronique : Lux : Origine de Jennifer L. Armentrout

Capture d’écran 2017-09-06 à 18.59.40.png

Capture d_écran 2017-08-11 à 00.02.08

http://amzn.to/2xPv5MO

Résumé

L’expédition du Mont Weather s’est soldée par un échec et la disparition de Katy. Fou de rage et rongé par la culpabilité, Daemon est prêt à tout pour retrouver sa trace… quitte à mettre les siens en danger ou faire cavalier seul.
De son côté, Kat n’a qu’une préoccupation : survivre. Et entourée d’ennemis, elle ne pourra s’en sortir qu’en s’adaptant. Mais de l’autre côté de la barrière, les choses ne sont plus si simples : qui du Dédale, des humains, ou même des Luxens doit-elle craindre le plus ?
Bien qu’ensemble Katy et Daemon soient capables de soulever des montagnes, leur couple sera-t-il assez solide pour affronter la vérité ?

Mon Avis

Salut la compagnie ! Aujourd’hui on se retrouve pour une chronique sur le tome 4 de la saga Lux : Origine.

Je vous avais quitté il n’y  a pas si longtemps que ça avec la chronique du tome 3 qui avait un peu remonté le niveau grâce à sa fin. Je vous reviens donc aujourd’hui avec le numéro 4 pour vous donner mon avis.

Comment dire que plus j’avance dans la saga Lux, plus c’est l’hécatombe. Je n’en suis pas encore à mettre une note négative à cette suite de livre parce que j’aime quand même ce qui s’y déroule, mais sachez que je vous écris cette chronique à chaud, alors que je suis en pleine lecture du roman.

J’ai beaucoup de chose à dire sur ce quatrième tome. Tout d’abord, commençons par les points positifs. *La compagnie Jabber The Reader vous informe que cette chronique peut contenir des Spoils, à vos risques et périls*

J’aime voir l’évolution des personnages, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Je trouve aussi que Jennifer L. Armentrout a toujours une écriture aussi fluide. J’aime bien le fait de voir les choses qui se révèlent au fur et à mesure. Je ne pensais pas que l’histoire irait aussi loin quand j’ai lu le tome 1, et c’est une chose à classer dans les points positifs.

Cependant, je n’en peux plus de l’histoire d’amour Katy et Daemon. Si au début j’adorais le personnage de Daemon et avais une certaine affection pour celui de Katy, le fait que ce tome ci soit à 2 voix m’a fait retomber le soufflet pour les deux personnages.

Au final, ma protagoniste préférée, qu’on ne voit que très peu dans ce tome est Dee.

Une chose qui m’a vraiment énervé, en revanche (et je viens tout juste de le lire c’est pourquoi je vous en parle), c’est la manière de s’en sortir de Jennifer L. Armentrout à chaque fois que quelque chose pourrait définitivement mal tourner.

En gros la fameuse phrase que je ne supporte pas de retrouver dans les romans « seulement si on le veut vraiment« .

Je m’explique. On connait tous ces fameuses histoires ou il se passe un truc surnaturel avec quelqu’un, ou encore quand on arrive à une période charnière du livre où quelque chose est impossible. Et là attention, l’auteur sort l’artillerie lourde : Ah oui, non mais ce serait une des premières fois qu’on verrait ça mais c’est possible si le protagoniste le veut vraiment ? (Je ne sais pas si c’est très clair sur le papier mais j’ai du mal à l’expliquer, en fait)

What ? Non mais OH ! Les gars là. Je suis désolée mais faut arrêter de s’arranger avec ses propres écrits hein. C’est oui ou c’est non. Mais pas « oh ben peut-être que pour vous ça va marcher parce qu’on sent que vous vous aimez du plus profond de votre blahblahblah *vomis* »

De plus, une chose qui me chagrine tout particulièrement plus j’avance dans la saga, c’est la facilité déconcertante des choses.

Exemple : il y a un méchant qui nous enquiquine pas de soucis, il est mort, il y a un deuxième méchant qui nous embête, OK mort aussi, oups on a perdu machin, t’inquiète, bidule le retrouve, oh non chouette s’est fait dézinguer, no soucy chérie, on va s’arranger… et ce TOUT AU LONG DE LA SAGA. Encore une fois j’ai donc l’impression que Jennifer L. Armentrout veut aller trop vite et faire ce que bon lui semble sans penser au déroulement de son roman.

& puis Daemon. Roh, moi qui l’aimais beaucoup au début il m’a vite saoulé à jouer les bad boy gros bras en mode « Katy est tout pour moi, je mettrais la Terre à feu et à sang pour elle » mais tais-toi donc.

Bref, trop de cliché tue le cliché, et j’espère que le tout dernier tome rattrapera ma décente aux enfers, parce que pour un premier jet qui avait été un coup de cœur, finir comme ça, ça fait mal.

Je dois quand même avouer que, comme pour le tome 3 qui ne s’était pas si bien déroulé que ça, j’ai été assez surprise par notamment une révélation sur la fin par rapport à un personnage, ce qui nous sauve tout de même un peu la mise. J’ai aussi un petit coup de cœur personnage qui a fait son apparition : Archer, en plus, comme prénom, c’est plutôt cool, non ?

Et puis tout d’un coup la fin est arrivée et a tout gâché.

J’ai l’impression d’être la seule à ne pas avoir aimé ce tome 4 que tout le monde trouve mieux que tous les autres, mais moi perso ça l’a pas fait. Trop, c’est trop. Voilààà.

Ma Note

2.5